Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / A la Une / Air France: le 1er syndicat de pilotes rejette la proposition de la direction

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Air France: le 1er syndicat de pilotes rejette la proposition de la direction

Paris (AFP) Lundi 22 Septembre 2014

Le président du SNPL, Jean-Louis Barber, le 17 septembre 2014 à l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy (AFP/Archives-Eric Feferberg)

Le premier syndicat de pilotes d'Air France, le SNPL AF Alpa, a rejeté fermement lundi la proposition de la direction de la compagnie aérienne de suspendre jusqu'en décembre le projet de développement de sa filiale à bas coût Transavia, au coeur du conflit aérien depuis huit jours.

Dénonçant une "ultime provocation" du patron du groupe AF-KLM, Alexandre de Juniac, le syndicat estime dans un communiqué diffusé sur son site internet que l'annonce faite aux syndicats lundi matin "n’est qu’un écran de fumée qui n'offre pas plus de garanties que les annonces précédentes, et ne résout aucun problème".

"Le pompier pyromane avait misé sur une baisse de la mobilisation après les huit premiers jours. Or les déclarations de grève ne faiblissent pas. Il tente désormais d'éteindre l’incendie en soufflant sur les braises", dénonce le SNPL.

"Une telle provocation, après huit jours de grève et d'alertes sur les menaces d'externalisation et de délocalisation qui pèsent sur les emplois pilote de droit français, est inacceptable", poursuit le SNPL.

Le syndicat appelle les pilotes à rester mobilisés et à se rassembler mardi en uniforme à proximité de l'Assemblée nationale "face à cette nouvelle provocation".

Air France avait annoncé dans la matinée la suspension jusqu'en décembre du projet de développement Transavia en Europe, les conditions du développement de cette filiale étant au coeur du conflit.

L'annonce a été faite par M. de Juniac à l'ensemble des syndicats de l'entreprise. Il a précisé dans un entretien au Monde qu'il s'agissait de l'"ultime" proposition de la direction pour mettre fin à une grève "infondée".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.