Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / A la Une / Espagne: huit Français, deux Grecs tués dans le crash d'un F-16 Grec

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Espagne: huit Français, deux Grecs tués dans le crash d'un F-16 Grec

Madrid (AFP) Lundi 26 Janvier 2015

De la fumée s'échappe de la base militaire de Los Llanos près d'Albacete (Espagne) le 26 janvier 2015 où s'est écrasé un F-16 (AFP-Josema Moreno)

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé lundi soir que huit Français et deux Grecs étaient morts dans l'accident d'un avion de combat F-16 de la force aérienne grecque sur une base du sud-est de l'Espagne.

"Il semble qu'il y a deux personnes qui sont décédées qui sont de nationalité grecque et huit Français", a déclaré Mariano Rajoy, interrogé en direct sur la chaîne privée Telecinco, en détaillant le bilan de dix morts, dont les nationalités étaient jusqu'alors inconnues.

Le chef du gouvernement a précisé qu'il tenait ces informations du ministre de la Défense, Pedro Morenes, ajoutant qu'il y avait "pas mal de blessés".

"On évoque le chiffre de dix Français, onze Italiens", a-t-il précisé, se montrant prudent car il était encore, selon lui, "très tôt".

M. Rajoy a également annoncé que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian et une ministre italienne se rendraient mardi sur la base espagnole où a eu lieu l'accident, située non loin d'Albacete, à quelque 240 km au sud-est de Madrid.

"Nous comptons plusieurs disparus et sommes en train de vérifier leur sort", a indiqué pour sa part le ministère de la Défense à Paris, sans confirmer l'information.

De la fumée s'échappe de la base militaire de Los Llanos près d'Albacete (Espagne) le 26 janvier 2015 où s'est écrasé un F-16 (AFP-Josema Moreno)

Le F-16 biplace des Forces aériennes grecques s'est écrasé au décollage, peu après 15H00 (14H00 GMT), sur un des parkings de la base où étaient stationnés des avions de chasse de plusieurs nationalités, dont deux Alpha Jet, deux Mirage 2000D et deux Rafale français, selon le ministère français de la Défense.

"Les aéronefs participaient à un exercice international sous l'égide de l'OTAN. A cette heure, et dans l'état actuel des informations dont nous disposons, nous déplorons un mort et dénombrons cinq blessés graves", avait annoncé le ministère français peu avant 21H00 (20H00 GMT), en confirmant également la visite de M. Le Drian.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.