Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / A la Une / Mort du patron de Total à Moscou: le conducteur de la déneigeuse était ivre

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Mort du patron de Total à Moscou: le conducteur de la déneigeuse était ivre

Moscou (AFP) Mardi 21 Octobre 2014

Christophe de Margerie le 25 janvier 2014 à Davos (AFP/Archives-Eric Piermont)

Le conducteur de la déneigeuse qui est entrée en collision avec l'avion privé du patron du groupe pétrolier français Total, à l'aéroport moscovite de Vnoukovo, était ivre, a annoncé mardi le comité d'enquête russe.

Parmi les scénarios possibles ayant provoqué dans la nuit de lundi à mardi la mort de Christophe de Margerie et de trois membres d'équipage figurent "une erreur des aiguilleurs du ciel et les actes du conducteur de la déneigeuse", a indiqué le comité dans un communiqué.

"Il a été établi que le conducteur de la déneigeuse était en état d'ivresse", a-t-il précisé.

Les enquêteurs évoquent également "les mauvaises conditions météorologiques et une erreur de pilotage".

Plus de 150 secouristes et 39 véhicules spéciaux ont été déployés pour déblayer le site du crash, selon le ministère russe des Situations d'urgence.

Le groupe pétrolier a annoncé dans la matinée que son conseil d'administration se réunirait "dans les plus brefs délais".

"Le comité de gouvernance et d'éthique puis le conseil d'administration se réuniront dans les plus brefs délais", a indiqué Total dans un bref communiqué.

Ayant fait toute sa carrière au sein de l'entreprise, Christophe de Margerie en était devenu directeur général en 2007 puis PDG en 2010 et n'avait pas de successeur désigné. Son mandat actuel s'achevait l'an prochain mais les statuts du groupe, récemment modifiés, lui auraient permis de rester en fonctions plusieurs années encore.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.