Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / A la Une / Nouveau record du chômage en octobre en France

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Nouveau record du chômage en octobre en France

Paris (AFP) Jeudi 27 Novembre 2014

Dans une agence de Pôle emploi, à Villeneuve-d'Ascq dans le Nord, le 30 septembre 2014 (AFP/Archives-Philippe Huguen)

Le chômage enregistre un nouveau record: fin octobre, 3,46 millions de demandeurs d'emploi sans activité pointaient à Pôle emploi, un chiffre en augmentation de 28.400 (+0,8%) par rapport au mois précédent, a annoncé jeudi le ministère du Travail.

Sur un an, la hausse atteint 5,5%.

Outremer compris, 3,72 millions de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) étaient sur les listes de l'opérateur, également un record.

En incluant ceux ayant exercé une petite activité, la hausse est moindre (+0,5%), pour un total de 5,15 millions en métropole et de 5,46 millions avec l'Outremer.

"Dans cette période de croissance faible, le maintien d'un effort élevé pour les emplois aidés est indispensable", réagit dans un communiqué François Rebsamen, ministre du Travail. Il rappelle que "445.000 emplois aidés" sont prévus dans le projet de budget pour 2015.

Aucune classe d'âge n'est épargnée: +0,6% chez les jeunes, +0,8% chez les seniors. Sur un an, l'explosion se poursuit chez les 50 ans et plus (+11,4%) tandis que la situation passe dans le rouge chez les moins de 25 ans (+1,3%) après une embellie entamée au printemps 2013.

Pourtant, M. Rebsamen note une hausse "plus limitée pour les plus jeunes et les plus âgés" que les 25-49 ans (+0,9%), qui montre selon lui "l'impact positif des politiques de l'emploi", notamment "les 150.000 emplois d'avenir" et "les mesures en faveur des seniors".

En outre, le chômage de longue durée continue de faire tâche d'huile: petite activité incluse, 2,2 millions de demandeurs d'emploi sont inscrits depuis plus d'un an (+0,9% sur un mois, +9,4% sur un an).

En moyenne, un demandeur d'emploi reste inscrit 286 jours à Pôle emploi. Chez les seniors, la moyenne s'envole à 511 jours.

Les fins de contrat à durée déterminée (CDD) restent le premier motif d'inscription à Pôle emploi, elles concernent un quart des nouveaux demandeurs d'emploi. Loin derrière, les licenciements économiques ne représentent que 2,7% des entrées, même s'ils ont augmenté de 6,4% en octobre.

Du côté des désinscriptions, les radiations administratives (+12,2%) et les cessations d'inscription pour défaut d'actualisation (+3,1%) sont en hausse. Plus inquiétant, le nombre de sorties pour reprise d'emploi baisse de 2,8% sur un mois et de 8,2% sur un an.

En deux ans et demi de mandat, le président François Hollande n'a connu que trois mois de baisse du chômage. Depuis mai 2012, 537.000 demandeurs d'emploi supplémentaires ont poussé la porte de Pôle emploi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.