Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Culture / Adrien Bosc, sacré à 28 ans par l'Académie française pour "Constellation"

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Adrien Bosc, sacré à 28 ans par l'Académie française pour "Constellation"

Paris (AFP) Jeudi 30 Octobre 2014

Adrien Bosc distingué par l'Académie française pour son premier roman "Constellation", le 30 octobre 2014 à Paris (AFP-Martin Bureau)

Coup de maître pour une jeune étoile, Adrien Bosc, 28 ans, sacré jeudi par le Grand prix du roman de l'Académie française pour son premier roman "Constellation", captivante enquête sur le crash légendaire où périt Cerdan et réflexion sur le destin.

Le livre lauréat, publié chez Stock, était notamment en compétition avec un autre premier roman, "Karpathia" de Mathias Menegoz. "Le duel a été très serré", selon l'une des jurées, Dominique Bona.

"C’est le plus beau jour de ma vie", s'est exclamé avec émotion Adrien Bosc, mince jeune homme brun au regard bleu azur. "Je suis honoré, plus que ravi, c’est magnifique", dit-il à l'AFP. "+Constellation+ est un livre très important pour moi. Il sonde le destin, les coïncidences qui font qu'on prend tel avion plutôt que tel autre".

Déjà très remarqué, ce roman fascinant explore l'enchaînement des infimes causalités qui ont précipité le Constellation d'Air France Paris-New-York sur le mont Redondo, aux Açores, dans la nuit du 27 au 28 octobre 1949. Parmi les 48 victimes, le boxeur Marcel Cerdan, amant d'Edith Piaf, et la violoniste prodige Ginette Neveu. Un crash de légende. A l'époque, la presse ne parle que des deux stars.

"C'est un grand prix, pour un grand livre, qui va mobiliser de nombreux lecteurs. Le roman parle d'avion mais, là, ça va devenir une fusée !", a plaisanté l'un des Immortels, l'écrivain Jean-Christophe Rufin.

Pour la ministre de la Culture Fleur Pellerin, l'Académie rend ainsi "hommage au talent d'un jeune écrivain qui incarne le dynamisme et la vitalité de la jeune création en France".

"Constellation" a déjà été écoulé à 50.000 exemplaires et réimprimé à 35.000, a précisé à l'AFP la directrice commerciale de Stock Charlotte Brossier: "Nous misons sur 80.000 à 100.000 ventes après ce premier prix de la saison".

"Je dédie ce prix aux victimes du crash, survenu il y a 65 ans, presque jour pour jour. Et à ma famille, particulièrement à mon petit garçon de 6 ans", a souri le lauréat. "Je suis d'autant plus ému de recevoir le prix de l'Académie française que mon livre préféré est +Le journal d'un curé de campagne+ de Bernanos qui l'avait reçu en 1936".

- Distance et empathie -

"Ce roman questionne le hasard, la synchronicité des dates et des chiffres. C'est mon obsession", a expliqué Adrien Bosc "J'ai relié ces destins comme autant d'étoiles d'une constellation", ajoute l'auteur, né à Avignon en 1986. Il est le fondateur et directeur des revues littéraires Feuilleton et Desports.

Adrien Bosc distingué par l'Académie française pour son premier roman "Constellation", le 30 octobre 2014 à Paris (AFP-Martin Bureau)

En 1949, l'avion est un luxe. Mais aux côtés de Marcel Cerdan, pressé par Piaf de la rejoindre à New York par les airs, de Ginette Neveu et de son frère pianiste, ou du génial créateur des produits dérivés Disney, il y a aussi cinq bergers basques engagés dans des ranchs du Far West, ou encore une modeste bobineuse de Mulhouse devenue héritière d'une usine de bas nylon à Detroit. "La part des anonymes m'intéresse beaucoup", dit le romancier. "Dans mes lectures, je préfère aussi souvent les personnages secondaires".

En détective, mêlant faits et poésie, distance et empathie, l'auteur exhume ces destins en relevant, pour chacun, les hasards de leur présence sur ce vol. Il y a aussi ces jeunes mariés américains, sauvés parce qu'ils ont dû céder leurs places à Cerdan.

Chacun aurait pu faire l'objet d'un roman. Les chapitres consacrés à l'une ou l'autre des victimes alternent avec des pages sur les péripéties du vol, l'enquête sur le crash, la quête du Stradivarius de Ginette Neveu. Le suspense est maintenu par la grâce du récit, même si, comme pour le Titanic, le lecteur connait la fin...

L'écrivain français Adrien Bosc et l'académicienne Hélène Carrere d'Encausse à Paris le 30 octobre 2014 (AFP-Martin Bureau)

Cadet d'un an du lauréat, le Suisse Joël Dicker, avait remporté le Grand prix de l'Académie à 27 ans, pour "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert" devenu un best-seller.

Adrien Bosc a-t-il des projets de roman? "Je suis très superstitieux, alors je ne veux pas en parler", sourit-il.

L'Académie ouvre le bal des prix littéraires, marathon unique au monde d'où se détache le plus convoité de tous, le Goncourt qui sera décerné mercredi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.