Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Culture / Fêtes de Bayonne: les clés de la ville confiées à une marée rouge et blanche

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Fêtes de Bayonne: les clés de la ville confiées à une marée rouge et blanche

Bayonne (AFP) Mercredi 23 Juillet 2014

Chants traditionnels basques pour l'ouverture des 78e Fêtes traditionnelles de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le 23 juillet 2014 à Bayonne (AFP-Gaizka Iroz)

Les 78e Fêtes traditionnelles de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ont été ouvertes officiellement mercredi soir par des personnalités sportives du Pays basque qui, du balcon de la mairie, ont lancé les clefs de la ville à une marée humaine vêtue de rouge et blanc.

A 22H00, des clefs symboliques, en polystyrène, aux couleurs basques – rouge, vert et blanc – ont été jetées du balcon par les invités vedettes de la ville de Bayonne, des sportifs, dont deux surfeurs, à une foule festive en délire, a constaté une correspondante de l'AFP.

Après la lecture du traditionnel texte en gascon "Prosei", un jeune "bertsulari" (versificateur) de 17 ans a chanté un "bertsu" (vers) en langue basque.

"Elkar-ulertez gehiago behar luke biharko herriak" (je souhaite que le Pays de demain soit fait d'ententes mutuelles), a-t-il chanté devant des milliers de personnes qui l'ont vivement applaudi.

Le lancer des clés donne le coup d'envoi officiel des festivités. Les participants, tous vêtus de blanc, d'une ceinture et d'un foulard rouges, attendent ce signal pour nouer leur foulard rouge autour du cou et entrer officiellement dans la fête.

Un million de "festayres" (personnes faisant la fête en gascon) sont attendus jusqu'à dimanche pour quatre jours et cinq nuits de liesse, durant ces fêtes intergénérationnelles, où sont organisées de nombreuses animations musicales, sportives, tauromachiques et gastronomiques.

Au fil des années, une multitude d'animations s'est rajoutée aux nombreuses coutumes comme les indétrônables Corso lumineux et Corso des Géants.

Les rues de Bayonne envahies par une foule vêtue de rouge et blanc le 23 juillet 2014 pour les Fêtes traditionnelles de la ville (AFP-Gaizka Iroz)

Dès la fin de matinée, mercredi, les premiers participants à la "Foulée du festayre", qui étaient 5.200 cette année, ont déboulé au centre de Bayonne après avoir parcouru 12 km au départ de Biarritz, en passant par Anglet.

Après leurs efforts, les sportifs n'ont pas boudé le traditionnel petit déjeuner des Fêtes servi un peu partout dans la ville, à l'instar du Bar du Marché où les patrons Jean et Josette commémoraient leurs 52es Fêtes de Bayonne et avaient dressé pour l'occasion de longues tables autour desquelles se pressaient des dizaines de convives dégustant omelettes aux piments ou œufs au jambon. Non loin de là, le Comptoir Paysan, véritable village gourmand, attirait les gastronomes de tout poil grâce à leurs produits locaux.

Courses de vachettes et de pirogues au fil de la Nive, la rivière qui traverse la ville, tournoi de basket, de rugby animaient d'ores et déjà mercredi le début de la manifestation, un des plus festives et populaires du monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.