Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Economie / De nouvelles mesures de soutien à la croissance annoncées mercredi prochain

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

De nouvelles mesures de soutien à la croissance annoncées mercredi prochain

PARIS (AFP) Mercredi 01 Avril 2015

Le président François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls à la sortie du conseil des ministres à l'Elysée le 1er avril 2015 (AFP-ALAIN JOCARD)

Le Premier ministre, Manuel Valls, annoncera mercredi prochain, à la demande de François Hollande, de nouvelles mesures de soutien à l'économie, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, trois jours après la défaite électorale du PS aux départementales.

Ces mesures, qui seront présentées dans la foulée d'un Conseil des ministres et d'un séminaire gouvernemental "exceptionnels", viseront à "soutenir et conforter la croissance avec l'investissement" mais aussi à "valoriser le travail et l'égalité territoriale", a indiqué le ministre lors de sa conférence de presse hebdomadaire à l'issue du Conseil des ministres.

Devant son gouvernement, le président Hollande a jugé qu'"on devait continuer à avancer dans la cohérence, suivant le cap qui a été fixé", selon ses propos rapportés par M. Le Foll.

Il s'agit "en même temps", a également dit le président, de "répondre aux doutes des Français et faire en sorte que l'on puisse fixer comme objectif d'à la fois soutenir une reprise qui est confirmée et confortée par l'investissement, qu'on doit conforter par l'investissement public et privé, la valorisation du travail et l'égalité territoriale", selon le porte-parole.

Ces questions doivent également être abordées ce jeudi lors de la réunion bimensuelle du gouvernement à Matignon, a-t-il indiqué.

Après la défaite de la gauche aux départementales, Manuel Valls a affiché son intention d'"approfondir" les réformes avec de "nouveaux chantiers". Il doit s'agir de mesures de soutien à l'investissement et aux PME.

Le Premier ministre doit notamment discuter en juin avec les partenaires sociaux de possibles assouplissements du contrat de travail pour les petites entreprises.

Le gouvernement est prêt à "corriger un certain nombre de choses" dans sa politique économique mais il n'est pas question de "réorienter" le pacte de responsabilité, a par ailleurs affirmé M. Le Foll mercredi.

Selon RTL, François Hollande a dit à Martine Aubry, qui réclame des inflexions de la politique économique du gouvernement, qu'il serait prêt à réorienter "plusieurs milliards d'euros" du pacte de responsabilité vers la consommation et l'investissement public.

"L'action du gouvernement, sur ce sujet du pacte de responsabilité, elle est très claire: on ne remet pas en cause les choix qui ont été faits de soutenir l'industrie, l'entreprise, parce qu'on a perdu beaucoup de parts de marché et beaucoup de compétitivité", a réagi M. Le Foll.

"Donc je me suis exprimé ce matin pour dire +réorientation, non+", a-t-il dit, renvoyant ainsi à ses déclarations sur RTL quelques heures plus tôt.

"Après (...), être à l'écoute, être capable de corriger un certain nombre de choses, cela fait partie du débat", a souligné le ministre, un proche de François Hollande.

Interrogés sur une éventuelle réorientation d'une partie des sommes contenues dans le Pacte, M. Le Foll et son entourage ne se sont pas prononcés précisément, renvoyant au séminaire gouvernemental de la semaine prochaine et "aux négociations dans les branches sur les contreparties en matière d'investissements et embauches" par les entreprises.

Le porte-parole a insisté sur la question de ces contreparties que l'exécutif a peiné jusqu'à présent à obtenir du patronat et des acteurs économiques.

"Dans beaucoup de branches, elles n'ont pas encore abouti à des accords. Donc là dessus, il y a aussi à discuter", a souligné M. Le Foll.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.