Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Economie / Qatar Airways défie Alitalia en lançant Air Italy

Qatar Airways défie Alitalia en lançant Air Italy

Rome (AFP) Mardi 20 Février 2018

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker, le 20 février à Colomiers (AFP-PASCAL PAVANI)

Nouveau nom, nouvelles couleurs et nouvelle ambition: la compagnie italienne Meridiana, détenue à 49% par Qatar Aiways, devient Air Italy avec l'ambition de détrôner sa rivale Alitalia, toujours en proie à de graves difficultés financières.

"Nous voulons devenir la marque numéro un en Italie et nous avons les moyens pour le faire", a déclaré lundi à Milan le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker, en annonçant la naissance de la nouvelle compagnie.

L'ambition du dirigeant est que ce nouvel entrant dans le paysage aérien de la péninsule devienne "le vecteur national pour l'Italie", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse, présentant le projet industriel qui doit permettre d'atteindre cette position de leader.

Ce dernier prévoit un renouvellement complet de la flotte de la compagnie, détenue depuis septembre à 49% par Qatar Airways (l'actionnaire majoritaire étant le prince Aga Khan, via Alisarda).

Akbar Al Baker et le PDG d'Airbus, Fabrice Bregier, le 20 février 2018 à Colomiers (AFP-PASCAL PAVANI)

L'ex-Meridiana, devenue Air Italy, passera ainsi de 11 appareils actuellement en service à 50 dans les trois prochaines années (parmi lesquelles 20 nouveaux Boeing 737 Max 8, dont le premier sera livré en avril, et 30 Boeing 787-8 Dreamliner), qui seront habillés d'une toute nouvelle livrée bordeaux et vert émeraude, présentée lundi.

Le réseau sera lui aussi totalement revu avec l'aéroport de Milan Malpensa comme hub, d'où partiront trois nouvelles liaisons vers New York et Miami (en juin), puis Bangkok (en septembre), le siège de la compagnie restant à Olbia, en Sardaigne.

Le plan prévoit aussi de renforcer les lignes nationales en interconnexion avec Milan depuis Rome, Naples, Palerme ou Catane avec l'objectif de transporter 10 millions de passagers à l'horizon 2022 (contre 2.6 millions actuellement), a précisé l'actuel patron de Meridiana, Francesco Violante, qui participait à la conférence de presse.

- Devenir n°1 -

Le projet d'Air Italy doit s'accompagner de l'embauche de 1.500 personnes au moment même où la compagnie nationale Alitalia (détenue à 49% par le groupe d'Abu Dhabi Etihad) est toujours placée sous tutelle après le rejet par les salariés d'un plan de restructuration prévoyant la suppression de quelque 1.700 emplois sur les 11.500 actuels.

En proie depuis plusieurs années à une grave crise financière, la compagnie nationale a accumulé les pertes face à la concurrence des compagnies à bas coûts et trois groupes ont déposé une offre pour sa reprise partielle ou totale: Lufthansa, le fonds américain Cerberus et Easyjet.

Selon les médias, la compagnie allemande Lufthansa souhaiterait réduire les effectifs de 2.000 personnes, soit 25% du personnel de la partie "aviation" (8.400 personnes).

Une phase de fortes turbulences dont Air Italy entend bien tirer profit pour asseoir son expansion et détrôner sa rivale.

"Nous sommes la seule compagnie aérienne en Italie à ne pas avoir affronté un plan de restructuration", a déclaré Akbar Al Baker dans une allusion à peine voilée à Alitalia.

"Il y aura une relance sur le marché européen et notre objectif est de devenir la compagnie numéro un pour l'Italie, élégante, sophistiquée, internationale et innovante", a-t-il souligné.

Akbar Al Baker (D) - ici le 20 février 2018 à Coulomiers - souhaite qu'Air Italy intégre à terme l'alliance aérienne Oneworld (AFP-PASCAL PAVANI)

Le dirigeant a également fait part de l'ambition d'Air Italy d'intégrer à terme l'alliance aérienne Oneworld, à laquelle appartiennent une quinzaine de compagnies, dont British Airways, Quantas, Iberia ou Qatar Airways, et ainsi étendre son réseau à davantage de destinations.

"En Italie, il y aura une compétition et ce sera une compétition dure", a prédit Akbar Al Baker.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.