Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Environnement / Climat: l'UE manque d'ambition, déplorent les ONG

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Climat: l'UE manque d'ambition, déplorent les ONG

Paris (AFP) Mercredi 22 Octobre 2014

Vue du lac Jaguari à Vargem près de Sao Paulo, le 19 août 2014 (AFP/Archives-Nelson Almeida)

Des ONG ont appelé mercredi l'Union européenne à être plus ambitieuse dans ses objectifs sur le climat, en négociation depuis des mois, à la veille d'un sommet européen qui sera en grande partie consacré à ce sujet.

"Ce qui se dessine est plutôt décevant car les objectifs en discussion ne sont pas compatibles avec la trajectoire limitant à 2°C la hausse globale des températures", a affirmé lors d'une conférence de presse Armelle Le Comte d'Oxfam. "Nous défendons un objectif de réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre en 2030 pour l'Union mais on est loin du compte", a-t-elle ajouté.

"Pour Paris 2015, l'Europe ne sera pas très crédible avec les objectifs actuels, ce qui est navrant", considère Sébastien Blavier de Greenpeace France. Du coup, Pierre Cannet du WWF souhaiterait que "l'Union européenne se laisse la possibilité de rehausser ses objectifs dans les mois à venir dans la perspective de la conférence climat de 2015 et du futur accord".

La Commission européenne a proposé un plan d'action prévoyant pour 2030 une réduction de 40% des gaz à effet de serre (GES) par rapport à 1990, 30% d'économies d'énergie et la part des énergies renouvelables portée à 27% de la consommation.

Les dirigeants européens doivent décider d'adopter ou d'amender ces propositions lors du sommet organisé jeudi et vendredi à Bruxelles.

Ce nouveau "paquet énergie-climat" constituera l'engagement de l'Union européenne dans l'effort mondial de lutte contre le changement climatique, qui doit faire l'objet d'un accord global fin 2015 à Paris.

Même si tous les dirigeants affichent leur volonté d'agir contre le réchauffement, certains parmi les plus dépendants des énergies fossiles menacent de rejeter l'objectif de 40% de baisse des gaz à effet de serre s'ils n'obtiennent pas des financements pour moderniser leur système de production d'électricité.

Ces fonds "ne doivent absolument pas financer de nouvelles centrales à charbon, tous les rapports le disent, mais la question n'est pas réglée", a souligné Célia Gautier du Réseau action climat.

"Le charbon est au coeur de la transition énergétique que doit opérer l'Europe car de vieilles centrales tournent à plein régime, notamment au Royaume Uni et en Allemagne du fait du faible prix du carbone", a ajouté Pierre Cannet (WWF).

Outre une réduction de 55% des gaz à effet de serre, les ONG réclament de porter la part des énergies renouvelables à 45% et de réaliser au moins 40% de progrès en matière d'efficacité énergétique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.