Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Environnement / Solar Impulse 2 s'est posé à Hawaï après un vol historique

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Solar Impulse 2 s'est posé à Hawaï après un vol historique

Kapolei (Etats-Unis) (AFP) Vendredi 03 Juillet 2015

Les pilotes Bertrand Piccard (G) et André Borschberg célèbrent leur vol historique au-dessus de l'océan Pacifique à la seule énergie solaire de l'avion Solar Impulse 2, le 3 juillet 2015 à Kalaeloa (Hawaï) (AFP-Eugene Tanner)

Près de 120 heures de vol au-dessus de l'océan Pacifique à la seule énergie solaire: l'avion Solar Impulse 2 a accompli une traversée historique au-dessus du Pacifique, volant sans escale pendant près de cinq jours.

"Il l'a fait", a publié l'organisation sur son compte Twitter tandis que l'avion alimenté à la seule énergie solaire touchait le sol, dans la lumière du soleil levant.

Un collier de fleurs exotiques autour du cou, l'homme d'affaires et pilote suisse André Borschberg est apparu très souriant et rasé de frais sur les images diffusées en direct sur le site consacré à cette aventure.

"Juste atterri à #Hawaï avec @solarimpulse! Pour @bertrandpiccard et moi, c'est un rêve devenu réalité", a tweeté le pilote peu après.

"Difficile de croire ce que je vois: #Si2 à Hawaï! Mais je n'ai jamais douté que pourrait le faire", a tweeté Bertrand Piccard, le second pilote de l'appareil.

Solar Impulse 2 atterrit à l'aéroport de Kalaeloa à Hawaï, le 3 juillet 2015 (AFP-Eugene Tanner)

L'avion expérimental s'est posé peu avant 16H00 GMT comme prévu à l'aéroport Kalaeloa, sur l'île principale de Oahu, à environ 30 kilomètres à l'ouest d'Honololu, en provenance de Nagoya, dans le centre du Japon.

"C'est tellement de joie, c'est tellement incroyable", a confié M. Borschberg, près d'une heure après s'être posé.

Il a parcouru 7.200 kilomètres en 117 heures et 52 minutes, à une vitesse moyenne de 61,19 km/h, selon un communiqué des organisateurs.

Selon la Fédération aéronautique internationale (FAI), deux records pour un avion à énergie solaire sont en cours d'homologation: la plus longue distance en ligne droite (6.449,8 km) et la durée.

Il avait déjà largement battu le précédent record mondial de vol en solitaire établi en 2006 par Steve Fossett (76 heures et 45 minutes).

"Cinq jours et cinq nuits dans les airs", "il a volé aussi longtemps sans absolument aucun carburant. (...) C'est quelque chose d'historique" pour l'aviation et pour l'énergie, avait souligné, ému, Bertrand Piccard avant l'atterrissage.

- 49% encore à parcourir -

Des images diffusées en direct sur le site internet de l'expédition ont permis de suivre dans le monde entier les dernières heures d'approche sur Hawaï.

M. Piccard prendra les commandes pour la prochaine escale qui devrait relier l'archipel d'Hawaï à Phoenix, en Arizona (sud-ouest des Etats-Unis). Solar Impulse poursuivra ensuite sa route pour boucler son tour du monde via New York, puis l'Europe pour regagner Abou Dhabi.

Carte des différentes étapes du tour du monde de l'avion Solar Impulse 2 qui a atterri le 3 juillet à Hawaï (AFP-)

Quelques réparations vont être nécessaires, a précisé un membre de l'équipe. "Il faudra au moins une semaine pour avoir de nouveau un avion totalement fonctionnel".

L'avion est parti le 9 mars d'Abou Dhabi pour un tour du monde, le premier d'un avion propulsé par l'énergie solaire, de 35.000 kilomètres destiné à promouvoir l'usage des énergies renouvelables. "Il reste encore 49% à faire", a précisé vendredi un membre de l'organisation.

L'avion dont les ailes sont couvertes de plus de 17.000 cellules photovoltaïques, charge ses batteries la journée et fonctionne à l'énergie électrique accumulée la nuit.

Surnommé le "paper plane" --l'avion en papier--, il a une envergure de 72 mètres, soit supérieure à celle d'un Boeing 747, et un poids initial de 2,3 tonnes, soit le poids d'une fourgonnette.

M. Borschberg était seul dans la cabine non pressurisée de 3,8 mètres cubes. Volant jusqu'à 8.634 mètres d'altitude, il a utilisé des bouteilles d'oxygène pour respirer, et supporté de grandes variations de températures.

Il faisait des siestes de 20 minutes maximum seulement pour pouvoir garder le contrôle de l'appareil. Il s'était minutieusement préparé à cette épreuve d'endurance.

- Rendez-vous historique avec l'Hydroptère -

"Le but est de se sentir à l'aise pour être capable d'accepter mentalement, et même d'aimer, être dans ce cockpit durant une période aussi longue", avait-il raconté. "J'utilise des techniques de yoga et de méditation, et mon partenaire d'auto-hypnose, pour nous détendre".

Ce psychiatre de 62 ans, qui vient d'une famille d'explorateurs, a déjà réalisé le premier tour du monde en ballon sans escale.

Solar impulse 2 s'est posé à Hawaï quelques heures après l'arrivée de l'Hydroptère, le trimaran ailé d'Alain Thébault de 18,28 mètres de longueur.

Premier voilier volant hydrofoil à franchir un océan, il a couvert les 4.102 km entre Los Angeles (Californie) et Honolulu en dix jours sans parvenir néanmoins à battre le record de traversée transpacifique (un peu moins de 5 jours).

"Malgré des conditions clairement défavorables Alain Thébault et son équipage ont pris la décision de s'élancer pour ne pas manquer un rendez-vos historique" avec Solar Impulse, a expliqué vendredi l'équipe de l'Hydroptère dans un communiqué.

Le marin a ensuite adressé via Twitter "de grosses félicitations" à l'équipe de Solar Impulse et ses pilotes, disant les "attendre à bord".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.