Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Faits divers / Affaire Rybolovlev: ouverture à Monaco d'une information judiciaire

Affaire Rybolovlev: ouverture à Monaco d'une information judiciaire

Monaco (AFP) Vendredi 22 Septembre 2017

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Le prince Albert II (G) la princesse Charlène de Monaco et Philippe Narmino (D), le 17 novembre 2011 à Monaco (AFP-VALERY HACHE)

Le parquet général de Monaco a annoncé vendredi l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour trafic d'influence et ordonné des perquisitions, une semaine après le départ du garde des Sceaux, mis en cause pour ses relations avec le patron de l'AS Monaco Dimitri Rybolovlev.

Le milliardaire russe est au coeur d'une affaire d'escroquerie l'opposant au marchand d'art suisse et spécialiste des ports francs Yves Bouvier.

Le premier accuse le second de lui avoir surfacturé 37 tableaux d'exception, négociés pour un montant de deux milliards d'euros.

Le second affirme que l'oligarque russe a profité de ses relations avec de hauts fonctionnaires monégasques, parmi lesquels le garde des Sceaux Philippe Narmino, pour lui tendre un piège et le faire arrêter et inculper à Monaco.

Philippe Narmino, mis en cause dans la presse pour ses relations avec le patron de l'AS Monaco avait annoncé son départ à la retraite anticipée le 14 septembre.

Rybolovlev et Bouvier avaient été mis en contact par Tania Rappo, une amie bulgare de la famille Rybolovlev en 2003, qui se plaint d'avoir été subrepticement enregistrée pour monter ce piège contre M. Bouvier.

"Le juge d'instruction en charge de la plainte de Mme Rappo pour atteinte à la vie privée a transmis récemment des informations laissant supposer l'existence de possible atteinte à la probité", a indiqué le parquet monégasque dans un communiqué.

Il ajoute qu'il a décidé le 19 septembre "l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour trafic d'influence actif et passif ainsi que pour complicité de cette infraction".

Il précise que "le juge d'instruction a fait procéder ce jour à plusieurs perquisitions en Principauté dans le cadre de ce dossier".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.