Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / France / La France s'apprête à évacuer ses ressortissants présents en Libye

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

La France s'apprête à évacuer ses ressortissants présents en Libye

Paris (AFP) Mardi 29 Juillet 2014

Une colonne de fumée s'élève le 28 juillet 2014 d'un dépôt d'essence en flammes près de l'aéroport de Tripoli (AFP-Mahmud Turkia)

La France se prépare à évacuer ses ressortissants présents en Libye en raison de la dégradation de la situation dans ce pays, a-t-on appris mardi de source gouvernementale.

Les modalités de l'opération, qui doit se faire par voie maritime, seront arrêtées dans l'après-midi, selon la même source. Paris avait demandé lundi à ses ressortissants dans le pays - moins d'une centaine - de quitter la Libye. Ces derniers étaient notamment invités à entrer au plus vite en contact avec l'ambassade de France à Tripoli, chargée de les localiser.

Leur évacuation devraient se faire rapidement, à bord d'un bâtiment de la Marine nationale.

Plusieurs autres pays européens, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Italie, ont également enjoint à leurs ressortissants de quitter le pays. L'Italie a indiqué lundi qu'elle a facilité la sortie d'une centaine de ses citoyens et de ressortissants d'autres pays par un vol militaire italien, puis par la route via la Tunisie.

La situation en Libye s'est fortement dégradée ces derniers jours, notamment autour de l'aéroport de Tripoli, où de violents combats opposant des milices rivales ont déjà fait une centaine de morts et provoqué d'importants dégâts depuis la mi-juillet.

Les États-Unis, dont l'ambassade est située sur la route de l'aéroport, ont évacué leur personnel diplomatique samedi par voie terrestre, sous une couverture aérienne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.