Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / France / Manif interdite à Paris: Cazeneuve appelle les organisateurs "à renoncer"

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Manif interdite à Paris: Cazeneuve appelle les organisateurs "à renoncer"

Paris (AFP) Vendredi 25 Juillet 2014

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à Paris le 25 juillet 2014 (AFP-Kenzo Tribouillard)

Bernard Cazeneuve a appelé vendredi les organisateurs de la manifestation propalestienne prévue samedi à Paris, et interdite par la police, à "renoncer", a déclaré son entourage à l'AFP.

"J'appelle les organisateurs à renoncer à la manifestation de samedi", a déclaré le ministre de l'Intérieur en marge d'un déplacement à Mont-de-Marsan. "On sait à quels débordements a conduit la manifestation de samedi dernier", a-t-il rappelé, évoquant un "trajet à haut risque" proposé par les organisateurs.

"Je demande que la journée de demain (samedi) soit une journée de responsabilité et de recueillement", a-t-il ajouté, selon les propos rapportés par son entourage.

La manifestation propalestinienne initialement prévue samedi à Paris, à 15H00 place de la République, a été interdite vendredi par la préfecture de police.

Les organisateurs -les mêmes qui avaient appelé à la manifestation interdite du 19 juillet ayant dégénéré en violences dans le quartier parisien de Barbès- ont saisi la justice en urgence dans la foulée.

"On épuisera tous les recours juridiques", a affirmé Omar Alsoumi, membre du Palestinian Youth Movement, l'un des organisateurs de cette manifestation aux côtés notamment du NPA et du Parti des indigènes de la République (PIR).

Alain Pojolat, du NPA, s'est dit "stupéfait", alors que les organisateurs "devaient négocier aujourd'hui (vendredi) un parcours de manifestation". "Les arguments, c'est qu'il y aurait beaucoup de monde et qu'on serait incapables d'encadrer la manif", or "on aurait pu avoir 200 personnes pour le service d'ordre", a-t-il fait valoir.

Une source policière a confirmé à l'AFP que les négociations avec les organisateurs avaient achoppé sur le parcours notamment.

Mercredi, une manifestation parisienne en soutien aux Palestiniens, à l'appel du collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, s'est déroulée dans le calme.

L'offensive israélienne à Gaza, qui en est à son 18e jour, a déjà fait plus de 820 morts côté palestinien et 33 côté israélien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.