Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / France / Valls après les critiques d'Aubry: "On continue, on persévère"

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Valls après les critiques d'Aubry: "On continue, on persévère"

Villepinte (AFP) Lundi 20 Octobre 2014

Le Premier ministre Manuel Valls au Salon International de l'Alimentationà Villepinte le 20 octobre 2014 (AFP-Bertrand Guay)

Manuel Valls a de nouveau indirectement répondu lundi aux critiques de Martine Aubry sur la politique du gouvernement, en affirmant qu'"on ne change pas de politique au milieu du gué" et qu'il faut "persévérer".

"Quand on mène des réformes, quand on a une politique qui - nous le savons - peut mener des résultats, on ne la change pas au milieu du gué, on poursuit le travail, on poursuit les efforts", a déclaré le Premier ministre, dans un discours au Salon international de l'Alimentation (Sial) à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

Dans un discours devant les professionnels de l'agroalimentaire, le Premier ministre a souligné "l'effort" des 40 milliards d'euros de baisses de coûts accordés aux entreprises et des 50 milliards d'économies de dépenses publiques d'ici la fin du quinquennat.

"Quand on consent de tels efforts, quand on mène de telles réformes, quand on voit les résultats concrets du CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi ndlr)dans votre secteur, la baisse de la fiscalité (...) eh bien on continue, on se félicite de ces résultats, et on persévère", a plaidé Manuel Valls, alors que Martine Aubry et une partie des socialistes demandent une "réorientation de la politique du gouvernement", trop favorable à leurs yeux aux entreprises aux dépens des ménages.

"Parce qu'une grande nation, un grand pays, sa crédibilité, il la construit sur la durée pour obtenir ces résultats. Et ici, nous avons la preuve de la capacité de s'adapter, à regarder le monde tel qu'il est", a ajouté le locataire de Matignon, en assurant que "l'image de la France est en train de changer depuis plusieurs mois, sa compétitivité, grâce aux réformes que nous menons".

Manuel Valls a également glissé dans son discours d'autres petites piques en direction entre autre des critiques émanant de l'aile gauche du PS: "Oui, puisque je l'apprends à certains, nous vivons dans une économie de marché."

Dimanche, devant le Parti radical de gauche, le Premier ministre avait également répondu indirectement aux critiques de la maire de Lille, assurant avoir "les nerfs solides".

"On ne peut pas zigzaguer, changer tous les jours de position. Les entreprises ont besoin de lisibilité, de visibilité", avait notamment déclaré M. Valls, sans citer Mme Aubry.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.