Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / High Tech / LinkedIn passe la barre des 300 millions de membres

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

LinkedIn passe la barre des 300 millions de membres

San Francisco (AFP) Samedi 19 Avril 2014

Les locaux de LinkedIn à Mountain View, aux Etats-Unis (Getty Images/AFP/Archives-Justin Sullivan)

Le réseau social professionnel LinkedIn a indiqué vendredi avoir passé la barre des 300 millions de membres, dont plus de la moitié sont basés en dehors des Etats-Unis.

"Même si c'est une étape enthousiasmante, nous avons encore un long chemin à parcourir avant de parvenir à notre objectif de créer des opportunités économiques pour chacun des 3,3 milliards de travailleurs dans le monde", écrit dans une note de blog le vice-président du groupe Deep Nishar.

Pour atteindre ce but, LinkedIn mise sur le développement de l'utilisation de ses services via les technologies mobiles.

"D'ici la fin de l'année, les comptes sur mobiles représenteront plus de 50% de notre trafic au niveau mondial", souligne Deep Nishar. "Déjà dans une dizaine de pays comme le Costa Rica, la Malaisie, Singapour, la Suède, les Emirats arabes unis et le Royaume-Uni, nos membres utilisent davantage LinkedIn sur leurs appareils portables que sur leurs ordinateurs de bureaux", relève-t-il.

Basé à Mountain View dans la Silicon Valley, en Californie, la société est présente dans plus de 200 pays.

En février, elle a lancé une version en langue chinoise pour tenter de séduire la première population d'internautes du monde.

Créé en 2003, LinkedIn permet à ses membres de nouer des contacts professionnels et aux recruteurs de dénicher des personnes qualifiées.

La société est entrée en Bourse en 2011 au prix de 45 dollars l'action. Son titre valait jeudi à la clôture 175,42 dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.