Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Insolite / Le pari un peu fou d'un Italien voulant vendre des chaussures en or

Le pari un peu fou d'un Italien voulant vendre des chaussures en or

Turin (Italie) (AFP) Mardi 28 Mars 2017

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Antonio Vietri, fondateur de A&V Fashion, montre une chaussure de sa collection "Or" le 16 mars 2017 dans son atelier à Turin (AFP-Marco BERTORELLO)

Antonio Vietri s'est lancé dans un pari un peu fou: vendre des chaussures tressées en or 24 carats. La cible privilégiée de cet artisan installé dans le nord de l'Italie: les pays du Golfe.

Mocassins en suède bleu ou noir avec empeignes en or: la ligne hommes "est née en 2016, après huit mois d'études et de tentatives", explique à l'AFP l'artisan rencontré à Turin.

"Ce sont les premières chaussures au monde en or 24 carats", affirme-t-il. L'or, qui se présente sous forme de petites bandes, est tressé à la main.

"La particularité de ces chaussures est que l'or n'est pas simplement appliqué, ce n'est pas comme un accessoire ou un bouton. L'or fait partie intégrante de la chaussure, il est cousu avec" le cuir, note Antonio Vietri, qui lance aussi cette année une ligne "or" pour femmes.

"La difficulté était de trouver un juste équilibre entre la résistance de l'or et la flexibilité de la chaussure", note-t-il, car l'objectif reste que les chaussures soient confortables. "Si la chaussure est trop légère, l'or se plie. Si la chaussure est trop lourde, elle fait mal".

Les chaussures, qui requièrent 230 grammes d'or, sont chacune des pièces uniques, faites sur mesure avec une analyse complète des pieds en scanner 3D.

Elles sont vendues à un prix pouvant aller jusqu'à 25.000 euros pour la collection hommes et 30.000 pour la ligne femmes. Ce prix comprend la livraison en... hélicoptère: les chaussures arrivent sur des coussinets sis dans une boîte laquée noire.

La collection or vient s'ajouter à une ligne traditionnelle, avec des prix moins extravagants commençant à 250 euros, et à une autre personnalisée par de grands artistes.

La collection luxe comporte des escarpins en soie agrémentés de dessins en poudre d'or ou d'argent. Sur un modèle, il est également possible d'ajouter des perles ou des diamants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.