Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Monde / Algérie: des ravisseurs de l'otage français décapité identifiés

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Algérie: des ravisseurs de l'otage français décapité identifiés

Alger (AFP) Mardi 30 Septembre 2014

Un portrait du guide de haute montagne Hervé Gourdel, décapité en Algérie, devant l'hôtel de ville de Nice, le 25 septembre 2014 (AFP/Archives-Valery Hache)

Des ravisseurs de l'otage français Hervé Gourdel décapité en Algérie ont été identifiés, a annoncé mardi le ministre algérien de la Justice Tayeb Louh.

"Les premiers éléments de l'enquête ont permis d'identifier certains des membres du groupe terroriste auteurs de ce crime", a déclaré le ministre à la télévision publique.

Ce guide de haute montagne de 55 ans, avait été enlevé le 21 septembre à une centaine de km à l'est d'Alger par le groupe Jund al-Khilafa, qui l'a ensuite décapité en représailles à l'engagement de la France dans les raids aériens contre l'Etat islamique en Irak.

L'enquête sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel a été confiée dimanche à un juge d'un tribunal d'Alger spécialisé dans les affaires de terrorisme et du crime organisé, a précisé M. Louh.

Le parquet a requis des mandats d'arrêt à l'encontre des ravisseurs identifiés et une commission rogatoire pour "déterminer le lieu d'où a été postée la vidéo (de l'exécution) sur la toile", a précisé le ministre.

La justice a également ordonné une commission rogatoire afin d'identifier les autres membres du groupe auteur de l'enlèvement et de l'assassinat du touriste français, a-t-il ajouté.

La France avait rejeté l'ultimatum du groupe johadiste algérien qui avait menacé dans une vidéo de tuer "sous 24 heures" Hervé Gourdel si les frappes françaises contre l'EI ne cessaient pas.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.