Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Monde / Manchester: la vie reprend peu à peu, l'enquête continue

Manchester: la vie reprend peu à peu, l'enquête continue

Manchester (Royaume-Uni) (AFP) Mardi 30 Mai 2017

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Réouverture de la gare Victoria à Manchester une semaine après l'attentat meurtrier, le 30 mai 2017 (AFP-OLI SCARFF)

Réouverture de la gare de Victoria, reprise du travail après un long week-end férié: la vie reprenait peu à peu son cours mardi à Manchester une semaine après l'attentat suicide ayant fait 22 morts, pendant que l'enquête continuait.

Jouxtant la Manchester Arena, où Salman Abedi s'est fait exploser lundi 22 mai à la sortie d'un concert, la Victoria Station a rouvert ses portes mardi matin en présence du maire Andy Burnham et du ministre des Transports Chris Grayling.

La gare avait été fermée pendant une semaine pour permettre aux enquêteurs de faire leur travail. Quatorze suspects étaient toujours en garde à vue mardi, alors que la police continue à chercher des complices ayant participé à la préparation de cet attentat, revendiqué par le groupe Etat islamique.

Attentat à Manchester : l'enquête (AFP-Jonathan JACOBSEN)

La police a publié lundi une nouvelle photo du kamikaze avec une grande valise bleue à roulettes. Elle n'a pas été utilisée dans l'explosion qui a tué 22 personnes, dont sept mineurs, mais l'auteur a été vu avec dans le centre-ville le jour de l'attentat, a indiqué la police en lançant un nouvel appel à témoin.

Une opération de fouille a par ailleurs eu lieu lundi dans une décharge d'ordures à Pilsworth, au nord de la ville. Des images aériennes des chaînes de télévision montraient des enquêteurs vêtues de combinaisons blanches ratisser les décombres.

Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne de 22 ans, s'est fait exploser à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier au Royaume-Uni depuis les attaques dans les transports londoniens en 2005 qui avaient fait 52 morts.

Bravant la pluie, des centaines de personnes ont respecté une minute de silence lundi à 22H31 précises à Manchester, soit une semaine pile après l'attentat. Le rassemblement a eu lieu sur la place St Ann tapissée de milliers de fleurs, devenue emblématique du chagrin des Mancuniens.

La foule a notamment repris en chœur la chanson du groupe Oasis, "Don't look back in anger" (ne rumine pas ta colère, ndlr), devenu un refrain emblématique cette semaine dans la ville natale de ce groupe légendaire.

- Liam Gallagher en solo -

Mardi soir, l'ancien chanteur d'Oasis, Liam Gallagher, fera ses débuts en solo à Manchester lors d'un concert dont les bénéfices seront reversés aux familles des victimes de l'attentat qui a également fait 116 blessés.

Opération de fouille dans une décharge à Pilsworth, au nord de Manchester, le 29 mai 2017 (AFP-JON SUPER)

"Je veux essayer d'aider les gens à aller mieux", a déclaré le chanteur de 44 ans vendredi au quotidien Manchester Evening News.

Grâce aux progrès de l'enquête, le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé samedi de "critique" à "grave", signifiant qu'un attentat est "très probable" mais non plus "imminent".

L'attentat a mis la sécurité au cœur de la campagne pour les législatives du 8 juin, qui a repris vendredi après avoir été suspendue au lendemain de l'attentat.

Au cours d'une émission télévisée lundi soir, la Première ministre Theresa May a ainsi été interpellée à plusieurs reprises sur les coupes budgétaires imposées par le gouvernement conservateur dans les services publics et notamment la police.

Samedi soir, la police avait lancé un premier appel à témoin, diffusant deux photos de Salman Abedi issues d'images de vidéo-surveillance le montrant le soir de l'attaque. Lunettes sur le nez, sac à dos, il porte une casquette et une doudoune noire.

La police cherche à reconstituer les faits et gestes du kamikaze depuis le 18 mai, date de son retour au Royaume-Uni après un séjour en Libye, évoqué par une source proche de la famille à l'AFP.

Salman Abedi avait loué un appartement dans le centre de Manchester, d'où il s'est rendu à l'Arena. "Ce pourrait bien être l'endroit où a été assemblé l'engin" explosif utilisé pour l'attentat, avait déclaré la police.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.