Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / People / Le chanteur Prince disparaît des réseaux sociaux

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Le chanteur Prince disparaît des réseaux sociaux

New York (AFP) Mercredi 26 Novembre 2014

Le chanteur américain Prince en concert au Stade de France à Saint-Denis, le 30 juin 2011 (AFP/Archives-Bertrand Guay)

Le chanteur américain Prince, qui ne fait pas mystère de son dégoût de l'industrie musicale, a soudainement disparu de tous les réseaux sociaux, de Twitter à YouTube, deux mois après la sortie de ses deux derniers albums.

Mercredi matin, les comptes officiels Twitter (@3rdEyeGirl), Facebook et YouTube de Prince n'étaient plus accessibles.

Prince ne s'est pas expliqué sur ce geste, mais ses deux derniers albums, sortis en même temps en septembre, étaient encore à l'écoute sur le site de streaming musical Spotify.

De manière générale, les musiciens, qu'ils soient inconnus ou acclamés dans le monde entier, voient dans les réseaux sociaux un moyen indispensable de promouvoir leurs oeuvres.

Mais le "Kid de Minneapolis" s'est toujours montré sceptique quant à l'apport de Twitter et Facebook, et ne cache pas son dédain à l'égard de l'industrie musicale.

En 1992, il avait signé chez le géant Warner Bros. pour rompre quelques années plus tard, ulcéré par la façon dont il s'estimait traité par les dirigeants du label.

Pour autant, cette année, le chanteur a resigné chez Warner Bros. pour sortir ses deux nouveaux albums, "Art Official Age" et "Plectrumelectrum".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.