Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Politique / Budget 2015: "abstention collective" des frondeurs socialistes

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Budget 2015: "abstention collective" des frondeurs socialistes

Paris (AFP) Mardi 21 Octobre 2014

Christian Paul, l'un des députés socialistes dits "frondeurs", à l'Assemblée nationale, le 16 septembre 2014 à Paris (AFP/Archives-Patrick Kovarik)

Les députés socialistes "frondeurs" ont décidé mardi matin de s'abstenir collectivement lors du vote dans l'après-midi sur le projet de budget de l'Etat pour 2015, a-t-on appris auprès de plusieurs d'entre eux.

Cette décision, prise de façon "consensuelle" selon plusieurs participants, répond "sur le fond, à un budget procédant à des économies à l'aveugle et à des dépenses mal ciblées", mais aussi à "une absence de dialogue qui a frappé beaucoup de députés, avec plusieurs votes réservés par le gouvernement", a résumé à la presse l'un de leurs chefs de file, Christian Paul.

Ces députés, d'ordinaire autour de 30 à 40, avaient annoncé dès lundi qu'ils s'acheminaient vers cette position sur la partie "recettes" du projet de loi de finances, exprimant "des doutes".

En dépit de la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu, ils contestent les 21 milliards d'euros d'économies, dont 3,7 milliards au détriment des collectivités locales, alors que la France connaît une croissance atone avec un risque de déflation.

Le retour de Martine Aubry, dont plusieurs sont proches, et ses critiques ouvertes d'une politique menée "au détriment de la croissance" les a "confortés" dans leur démarche de demande d'inflexion de la politique gouvernementale, engagée depuis le printemps.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.