Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Région Nord-Pas de Calais

Autre région

Votre région sélectionnée : Nord-Pas de Calais

Pour recevoir des informations régionales d'une autre région,
sélectionnez-là sur la carte ci-dessous :

FERMER
Auvergne Bourgogne Champagne Ardenne Lorraine Rhône-Alpes Franche-Comté Alsace Provence-Alpes-Côte d'Azur Languedoc Roussillon Limousin Centre Val De Loire Île-de-France Corse Midi-Pyrénées Poitou-Charentes Aquitaine Pays De La Loire Bretagne Basse-Normandie Haute-Normandie Picardie Nord-Pas de calais
Région sélectionnée : Nord-Pas de Calais
Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

La justice refuse un délai pour l'évacuation d'un important squat de Calais

Lille, 24 oct 2014 (AFP)

Un juge de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) a refusé vendredi un délai supplémentaire aux associations de migrants qui demandaient un report de l'évacuation du squat "Vandamme" à Calais, où se sont réfugiés plus de 200 migrants, selon des sources concordantes.

L'évacuation avait été ordonnée dans un premier temps le 24 juillet, dans un délai de dix jours, mais des associations de migrants avaient demandé un délai supplémentaire de quatre mois. Ce délai a été refusé vendredi.

"Pour nous c'est un signal très fort donné aux pouvoirs publics pour qu'ils procèdent enfin et dès à présent à l'évacuation du site Vandamme", a commenté la société Brunelot, propriétaire du bâtiment squatté.

"Ainsi qu'à la mise en oeuvre d'une véritable solution d'accueil pour les personnes vivant dans ce squat", a ajouté la société.

Lors de la toute première audience sur le sujet, le dirigeant de la société Brunelot, Fabien Vandamme, avait expliqué que le sol de cette ancienne usine de recyclage des métaux était gorgé de solvants et d'hydrocarbures.

La société Brunelot a appelé à "une solution rapide, cohérente et pérenne pour un hébergement sain des migrants".

Le préfet de son côté attend d'être saisi de la décision de justice puis consultera ses services juridiques, a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.