Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Région Nord-Pas de Calais

Autre région

Votre région sélectionnée : Nord-Pas de Calais

Pour recevoir des informations régionales d'une autre région,
sélectionnez-là sur la carte ci-dessous :

FERMER
Auvergne Bourgogne Champagne Ardenne Lorraine Rhône-Alpes Franche-Comté Alsace Provence-Alpes-Côte d'Azur Languedoc Roussillon Limousin Centre Val De Loire Île-de-France Corse Midi-Pyrénées Poitou-Charentes Aquitaine Pays De La Loire Bretagne Basse-Normandie Haute-Normandie Picardie Nord-Pas de calais
Région sélectionnée : Nord-Pas de Calais
Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Migrants: nouveaux renforts de CRS à Calais

Calais, 22 oct 2014 (AFP)

De nouveaux renforts de CRS ont été envoyés mercredi à Calais, où pour le troisième jour consécutif des rixes entre migrants qui ont ensuite tenté de prendre d'assaut les camions se sont produites, provoquant un énorme encombrement, selon des sources concordantes.

"Une demi-compagnie de CRS, soit 35 à 40 hommes, est arrivée dans l'après-midi à Calais, participant immédiatement au maintien de l'ordre", a indiqué à l'AFP une source syndicale policière.

D'autres renforts doivent arriver le 28 octobre, selon cette même source.

Pour faire face aux tensions que provoque un afflux de migrants désireux de passer en Angleterre, une deuxième compagnie de CRS était arrivée en septembre.

De nouvelles rixes entre migrants d'origines érythréenne et éthiopienne ont éclaté en fin de matinée mercredi dans une rue de Calais, où les clandestins viennent s'approvisionner dans des magasins discount, selon la même source policière.

"C'est la première fois que des échauffourées se produisent dans Calais même, forçant la police à s'interposer", a-t-on assuré.

Selon un scénario devenu habituel, des migrants se sont ensuite dirigés vers la rocade d'accès au port où une file de camions de plus de 3 km s'était formée en raison de la forte affluence le mercredi du trafic poids-lourds en provenance des extrémités de l'Europe. Situation aggravée par les retards des ferrys dus aux rafales soufflant sur la Manche.

A partir de midi, des centaines de migrants ont essayé de monter dans les camions pris dans le bouchon sur la rocade d'accès et les CRS sont intervenus pour les éloigner, selon un correspondant de l'AFP.

Pour avoir le champ libre, la police a alors bloqué à la circulation la rocade de sortie par laquelle transitent les poids-lourds descendant des ferrys, qui ont dû passer par des voies de délestage.

Vers 15H00, les CRS avaient fini de déloger les migrants, laissant à la police de Calais et à la PAF le soin de surveiller la file de camions qui n'a commencé à se résorber que vers 20H00, a constaté le correspondant de l'AFP.

Le préfet du Pas-de-Calais Denis Robin devait tenir une conférence de presse jeudi matin à Calais pour faire le point sur la situation.

Vers 18H00 un migrant africain s'est blessé en tentant de sauter depuis un pont sur un camion qui se dirigeait vers le terminal ferroviaire du tunnel sous la Manche à Coquelles, selon un témoin. Il a été conduit à l'hôpital.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.