Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Santé / Cabines de bronzage: attention danger, selon les dermatologues

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Cabines de bronzage: attention danger, selon les dermatologues

Paris (AFP) Lundi 26 Janvier 2015

Une personne présente une paire de lunettes de protection, dans une cabine de bronzage à Paris en 2007 (AFP/Archives-Thomas Coex)

Le Syndicat national des dermatologues (SNDV) a demandé lundi aux pouvoirs publics de lancer des campagnes de prévention contre les dangers des cabines de bronzage et de prendre des mesures pouvant aller jusqu'à leur interdiction.

"Le Syndicat national des dermatologues attend des pouvoirs publics des mesures efficaces telles que celles prises par exemple au Brésil ou plus récemment en Australie avec l'interdiction des UV artificiels" indique le SNDV dans un communiqué.

Le communiqué fait suite à la publication la semaine dernière d'un article de la revue 60 millions de consommateurs reprochant aux professionnels du secteur de ne pas respecter la réglementation existante, "alors que les risques liés aux UV artificiels sont avérés", selon le SNDV.

Le syndicat demande également à ce que des campagnes de prévention soient mises en place "pour lutter contre le risque sanitaire que représentent les UV naturels ou artificiels, sources de cancers cutanés et notamment du mélanome, dont les conséquences médicales sont coûteuses en matière de santé publique".

En attendant le syndicat recommande à la population "de ne pas avoir recours aux pratiques addictives des UV, notamment artificiels".

Selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), jusqu'à 350 cas de mélanome et 76 décès pourraient être attribués chaque année aux cabines de bronzage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.