Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Santé / Canicule: cas graves d'hyperthermie et forte hausse des appels au Samu dans le Nord-Est

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Canicule: cas graves d'hyperthermie et forte hausse des appels au Samu dans le Nord-Est

Paris (AFP) Dimanche 05 Juillet 2015

Des Strasbourgeois tentent de se rafraîchir à la terrasse d'un bar le 2 juillet 2015 (AFP/Archives-PATRICK HERTZOG)

Une "très forte augmentation" des appels et "un nombre de cas non négligeable d'hyperthermies très graves chez des personnes âgées": le Samu a estimé dimanche que la situation sanitaire consécutive à la canicule "se dégrad(ait) dans le quart nord-est".

"La situation s'est dégradée depuis hier (samedi) fin d'après-midi", " essentiellement dans les régions de Franche-Comté, Alsace-Lorraine, un peu également en Bourgogne, avec un très forte augmentation du nombre d'appels au Samu", a expliqué à l'AFP François Braun, président du Samu-Urgences de France.

"Il y a une activité entre 140 et 160% de l'activité habituelle, avec des appels liés à des pathologies en lien avec la chaleur, en premier lieu des malaises, essentiellement chez les adultes", a-t-il précisé.

Il a évoqué notamment "un nombre de cas non négligeable de pathologies très graves chez des personnes âgées, avec des hyperthermies majeures qui nécessitent des hospitalisations en réanimation".

A l'hôpital de Metz, le Dr Braun a été confronté dans la matinée de dimanche à "deux cas d'hyperthermie à 42 degrés".

Ce n'est pas "une épidémie, loin de là", a toutefois estimé le médecin.

Selon lui, dans les services d'urgences, "l'activité est soutenue, mais pour l'instant elle reste absorbable grâce aux mesures prises et aux alertes du ministère faites sur les hôpitaux".

"Ce sont les Samu qui sont pour l'instant en première ligne", "il n'y a pas beaucoup plus d'interventions de réanimation, mais plus de transport vers les hôpitaux sans qu'on puisse évaluer le chiffre", a-t-il dit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.