Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Santé / Ebola: l'OMS appelle à se soigner dès les premiers symptômes

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Ebola: l'OMS appelle à se soigner dès les premiers symptômes

Genève (AFP) Lundi 28 Juillet 2014

Du personnel de l'oeuvre de bienfaisance, la Bourse du Samaritain, porte des combinaisons de protection contre la fièvre Ebola à l'hôpital Elwa à Monrovia (Libéria), le 24 juillet 2014 (AFP/Archives-Zoom Dosso)

Les personnes souffrant de fièvre Ebola doivent se rendre dans des centres sécurisés dès les premiers symptômes, conseille lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Il faut arrêter de diffuser le message selon lequel il n'y a pas de traitement. Plus vite les malades iront se faire traiter dans des centres de soins sécurisés, plus ils ont de chances de s'en sortir et de ne pas contaminer leurs proches", a déclaré un porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic.

Selon lui, la stratégie de l'organisation n'a pas changé depuis l'apparition d'un premier cas Ebola dans la capitale de la Sierra Leone, Freetown, deux jours après l'apparition du premier cas à Lagos, la capitale économique du Nigeria et la plus grande ville d'Afrique (20 millions d'habitants).

"La stratégie de l'OMS est d'attaquer l'épidémie à sa source, de trouver les personnes qui sont malades dans les villages, et de les prendre en charge dans des centres sécurisés", a-t-il dit.

La stratégie est la même en zone urbaine ou en zone rurale, la différence étant qu'il est plus facile de suivre les gens dans les villages car ils se déplacent moins que dans les villes, a-t-il poursuivi.

Dimanche, le porte-parole avait indiqué que les deux groupes les plus exposés étaient les proches des malades et les personnels de santé.

Selon l'OMS, à la date du 20 juillet, il y avait 1.093 cas d'Ebola signalés, dont 660 mortels.

Le bilan était de 454 cas dont 219 mortels en Sierre Leone, 415 dont 314 mortels en Guinée et 224 dont 127 mortels au Liberia.

D'autres malades sont morts depuis le 20 juillet, dont un Libérien mort à Lagos - il s'agit du premier cas signalé au Nigeria - et une Sierra-Léonaise décédée samedi à Freetown - le premier cas détecté dans la capitale de la Sierra Leone.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.