Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Santé / Ebola: les infirmiers du principal hôpital du Liberia en grève

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Ebola: les infirmiers du principal hôpital du Liberia en grève

Monrovia (AFP) Mardi 02 Septembre 2014

Des infirmiers de l'hôpital John Fitzgerald Kennedy de Monrovia, au Liberia, pays le plus touché par le virus Ebola, en grève pour de meilleurs salaires et des équipements adaptés, le 1er septembre 2014 (AFP-Dominique Faget)

Les infirmiers du plus grand hôpital du Liberia, pays le plus touché par l'épidémie d'Ebola, se sont mis en grève lundi, exigeant de meilleurs salaires et des équipements adaptés.

"Nous avons besoin d'un équipement adéquat pour travailler et d'être mieux payés parce que nous risquons nos vies", a déclaré John Tugbeh, le porte-parole des grévistes de l'hôpital John Fitzgerald Kennedy à Monrovia.

Les infirmiers ne se remettront pas au travail tant qu'ils n'auront pas reçu "un équipement de protection individuelle", des combinaisons spécialement conçues pour empêcher la transmission des maladies infectieuses, a-t-il ajouté.

"Depuis le début de l'épidémie d'Ebola, nous n'avons reçu aucun équipement de protection, a expliqué M. Tugbeh. C'est pourquoi tant de médecins ont été contaminés."

Des infirmiers de l'hôpital John Fitzgerald Kennedy de Monrovia, au Liberia, pays le plus touché par le virus Ebola, montrent le pauvre équipement de protection dont ils disposent, lors d'une grève, le 1er septembre 2014 (AFP-Dominique Faget)

"Nous devons rester chez nous jusqu'à ce que nous obtenions" ces combinaisons, a-t-il ajouté.

Le virus de fièvre hémorragique Ebola, qui se transmet au contact de fluides corporels, a tué 1.552 personnes dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest, selon un dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 26 août.

Le Liberia est le pays le plus touché par l'épidémie avec 694 morts sur 1.378 cas détectés.

Près d'un dixième des décès se comptent parmi les personnels soignants. L'OMS a alerté que le nombre total de cas pourrait dépasser les 20.000.

Le service de chirurgie de l'hôpital JFK de Monrovia est le seul centre de référence en traumatologie au Liberia et un mouvement de grève suivi pourrait à long terme handicaper le pays dans sa lutte contre Ebola.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.