Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Santé / Paludisme: 300 millions de traitements distribués en Afrique par Sanofi

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Paludisme: 300 millions de traitements distribués en Afrique par Sanofi

Paris (AFP) Vendredi 25 Avril 2014

Des moustiques infectés par le paludisme (Sanaria Inc./AFP/Archives-Adam M. Richman)

Le groupe pharmaceutique français Sanofi a affirmé vendredi avoir franchi une "nouvelle étape" contre le paludisme, avec 300 millions de traitements antipaludiques ASAQ Winthrop distribués en Afrique depuis la mise à disposition du médicament en 2007.

"En renonçant au brevet de ce médicament et en appliquant des prix différenciés (...), Sanofi et la Drugs for neglected diseases initiative (DNDi) ont franchi une étape décisive qui a amélioré l'accès aux traitements antipaludiques", a affirmé le Dr Robert Sebbagh, vice-président de Sanofi chargé de l'accès au médicament, cité dans un communiqué, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme.

Le médicament ASAQ Winthrop, fabriqué par Sanofi dans son usine marocaine de Casablanca, est enregistré dans 33 pays, dont 30 en Afrique. Il est disponible à un prix inférieur à 1 dollar pour un adulte ou à 0,50 dollar pour un enfant pour trois jours de traitement, précise le groupe.

Sanofi indique que, selon les dernières estimations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), quelque 207 millions de cas de paludisme ont été enregistrés en 2012, causant 627.000 décès, dont 90% en Afrique. La plupart des décès surviennent chez des enfants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.