Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Science / Deux astronautes américains de l'ISS achèvent avec succès une sortie orbitale

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Deux astronautes américains de l'ISS achèvent avec succès une sortie orbitale

Washington (AFP) Mercredi 23 Avril 2014

Image de la Nasa TV le 23 avril 2014 montrant l'astronaute japonais Koichi Wakata(c) aidant les Américains Steve Swanson(g) and Rick Mastracchio qui ont effectué avec succès une réparation à l'extérieur de la Station spatiale internationale (ISS) (Nasa TV/AFP-)

Deux astronautes américains ont achevé mercredi une sortie orbitale, après avoir remplacé avec succès un ordinateur défaillant à l'extérieur de la Station spatiale internationale (ISS), selon les images en direct de la télévision de la Nasa.

Rick Mastracchio et Steve Swanson ont réintégré la chambre de décompression de la Station et mis fin à leur sortie dans l'espace à 15H32 GMT, a précisé la Nasa. Leur expédition orbitale aura ainsi duré seulement une heure et 36 minutes, soit environ une heure de moins que prévu initialement.

"Super boulot, ce fut un plaisir de vous regarder exécuter cette sortie orbitale", a lancé un des contrôleurs du centre de Houston au Texas (sud).

Les deux mécaniciens orbitaux ont remplacé un ordinateur relais défectueux, un "MDM" (Multiplexer-Demultiplexer) vieux de dix ans, qui avait cessé de fonctionner lors d'un contrôle de routine le 11 avril quand les ingénieurs n'avaient pas pu le redémarrer.

Cette défaillance avait fait craindre qu'en cas de panne de l'ordinateur principal, la Nasa ne puisse plus contrôler certains systèmes clé de la Station, dont les panneaux solaires qui fournissent l'électricité et les circuits de refroidissement.

Quelques heures avant la sortie orbitale, un vaisseau de ravitaillement russe, le Progress-53, s'était détaché de l'ISS à 08H58 GMT pour tester pendant deux jours un nouveau système lui permettant de s'amarrer automatiquement à la Station.

Le Progress doit s'éloigner de 500 kilomètres de la Station et reviendra s'y amarrer, sur le module Zvezda, vendredi, une fois que les responsables de vol russes auront testé le nouveau système de rendez-vous appelé Kurs, avait précisé la Nasa mardi.

Cette sortie orbitale avait été retardée de plusieurs jours pour permettre l'amarrage de la capsule non habitée Dragon de la société SpaceX, effectué dimanche matin.

Lancé vendredi de Cap Canaveral à bord de la fusée Falcon 9, Dragon effectue sa troisième mission d'une série de douze missions de livraison de fret à l'avant-poste orbital pour le compte de la Nasa, et sa quatrième visite à l'ISS.

Dragon avait été le premier vaisseau privé à s'amarrer à l'ISS en 2012.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.