Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Sport / Coupe de France: Guingamp créé l'exploit pour revenir au Stade de France

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Coupe de France: Guingamp créé l'exploit pour revenir au Stade de France

Guingamp (France) (AFP) Mercredi 16 Avril 2014

L'attaquant de Guingamp, Mustapha Yatabare, fête l'un de ses deux buts inscrits en demi-finale de la Coupe de France contre Monaco au stade du Roudourou à Guingamp le 16 avril 2014 (AFP-Fred Tanneau)

Guingamp, l'un des plus petits budgets du Championnat, a éliminé le puissant Monaco, mercredi à domicile en demi-finale de la Coupe de France (3-1 a.p.), pour revenir au Stade de France cinq ans après avoir remporté la compétition à la surprise générale.

Comme un clin d'oeil, les Guingampais retrouveront le 3 mai le Stade Rennais, qu'ils avaient battus en finale de l'édition 2009 (2-1), alors qu'ils évoluaient en Ligue 2, pour écrire la plus belle page de l'histoire de ce club atypique du football français, vitrine d'une ville de 8.000 habitants.

Le camouflet, infligé en prolongation par deux buts d'Atik (112) et Yatabaré (117), est énorme pour Monaco, qui a massivement investi à l'intersaison pour son retour dans l'élite et ne décrochera pas son premier titre majeur depuis son rachat fin 2011 par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev.

Celui-ci avait fixé comme objectif à son entraîneur Claudio Ranieri de décrocher cette saison, outre une qualification pour la Ligue des champions, quasiment acquise, une coupe nationale, 11 ans après la dernière (Coupe de la Ligue 2003).

Les rumeurs quant à son éventuel remplacement, qui allaient bon train avant même cette élimination, risque de s'amplifier...

Le technicien italien avait mercredi décidé d'insuffler du sang neuf par rapport à l'équipe victorieuse de Rennes, samedi en Championnat (1-0), en titularisant Ferreira Carrasco, Abidal et le duo d'attaque Berbatov-Germain, mais Monaco a paru emprunté.

Evoluant en 4-4-2 à plat, préféré comme parfois cette saison au 4-4-2 en losange, l'ASM, facile vainqueur au Roudourou en Championnat début décembre (2-0), a d'abord été cueillie à froid par des Guingampais supérieurs dans l'engagement.

- Yatabaré, buteur attitré -

Les joueurs de Guingamp célèbrent leur victoire en demi-finale de la Coupe de France face à Monaco au stade du Roudourou à Guingamp le 16 avril 2014 (AFP-Fred Tanneau)

Ceux-ci ont ainsi ouvert le score par leur meilleur buteur Mustapha Yatabaré, qui a ainsi inscrit son 6e but en Coupe de France cette saison, le 17e toutes compétitions confondues, en coupant devant Ricardo Carvalho un coup franc de Langil (7).

L'ASM a alors eu la maîtrise du ballon, mais de façon stérile, sans parvenir à trouver les décalages, et pouvait presque s'estimer heureuse d'égaliser sur sa seule réelle occasion de la première période lorsque Berbatov a repris un centre de Fabinho superbement lancé par Moutinho (36).

Elle a même été franchement bousculée à partir du dernier quart d'heure. Si la tête de Beauvue, dégagée devant sa ligne par Germain (74), semblait hors cadre, Douniama, à peine entré en jeu, aurait pu donner l'avantage à l'EAG sans une belle parade de Sergio Romero qui déviait du bout des gants sa frappe sur la transversale (85).

Antony Gautier n'a ensuite pas sanctionné la main dans la surface de Carvalho devant Yatabaré, lequel frappait dans la foulée mais était contré par le Portugais (90+2), avant que Douniama manque d'un cheveu de reprendre une remise de Beauvue (94).

Puis la reprise de volée Yatabaré a effleuré le montant droit de Romero (101).

Le club de la Principauté a lui fait peser un maigre danger sur le but guingampais par des frappes trop molles de Moutinho (79), Rivière (86) et Martial (102).

La reprise de volée de James Rodriguez était elle plus dangereuse mais passait de peu à côté (106) lors d'une seconde période de la prolongation où l'ASM a retrouvé davantage de maîtrise mais a fini par céder devant le 17e de L1, qui restait sur quatre défaites de suite.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2014 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.