Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Sport / Espagne: sans Dembélé, Messi se met en quatre pour le Barça

Espagne: sans Dembélé, Messi se met en quatre pour le Barça

Barcelone (AFP) Mercredi 20 Septembre 2017

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Lionel Messi félicité par Denis Suarez après l'un de ses 4 buts contre Eibar, le 19 septembre 2017 au Camp Nou, à Barcelone (AFP-PAU BARRENA)

Auteur d'un quadruplé, Lionel Messi a écoeuré Eibar (6-1) et permis au FC Barcelone de continuer son sans-faute en tête du Championnat d'Espagne lors de la 5e journée, mardi au Camp Nou, où les Catalans ont rendu hommage à l'infortuné Ousmane Dembélé, blessé.

Intenable, Messi a marqué sur un penalty généreux (21e), un tir subtil au ras du poteau (59e), un face-à-face gagné avec le gardien (62e) et un plat du pied imparable (87e), portant son bilan en Liga à déjà neuf buts. C'est son premier quadruplé toutes compétitions confondues depuis janvier 2013 (5-1 contre Osasuna en Liga).

"Qu'il marque quatre buts, ce n'est plus une information, on le savait!", a ironisé son entraîneur Ernesto Valverde. "Il répète tout cela avec constance. (...) Et récidiver, c'est le plus difficile."

Les autres buts ont été inscrits par Paulinho (38e), très bon, et Denis Suarez (53e), avant que Sergi Enrich ne sauve l'honneur (57e).

Au classement, le Barça (1er, 15 pts) poursuit son excellent début de saison et compte provisoirement sept longueurs d'avance sur le Real Madrid (5e, 8 pts), qui reçoit le Betis Séville mercredi (20h00 GMT) pour le retour de suspension de Cristiano Ronaldo.

Séville est deuxième (10 pts) et Valence, qui a expédié Malaga 5-0 avec un triplé de l'Italien Simone Zaza, est provisoirement troisième (9 pts).

- Messi et les recrues -

Soirée complète pour les joueurs barcelonais, qui ont souhaité un prompt rétablissement à Dembélé, gravement blessé samedi à la cuisse gauche: ils ont pénétré sur le terrain avec un T-shirt portant l'inscription en français "Courage Ousmane". "Dembouz", recrue phare de l'été au Barça, a été opéré mardi et sera indisponible trois mois et demi environ.

Privé du troisième joueur le plus cher de l'histoire (105 M EUR + 42 M EUR de bonus), Valverde a aligné une équipe très remaniée par rapport à ce week-end. Denis Suarez et Paulinho, buteurs samedi à Getafe (2-1), démarraient cette fois comme titulaires, à l'inverse de Luis Suarez ou Samuel Umtiti.

Peut-être par manque d'automatismes, la première période barcelonaise a été assez pauvre. Le gardien Marc-André ter Stegen a dû signer deux belles parades (4e, 10e) et a été sauvé deux fois par ses montants en fin de match.

Mais même sans briller, le Barça a fait la différence, grâce à l'inévitable Messi... et grâce aussi aux recrues estivales.

D'abord, Nelson Semedo, arrivé de Benfica pour 30 M EUR, a confirmé qu'il était peut-être le successeur attendu de Dani Alves (PSG) comme latéral droit.

Le Portugais, lancé dans la surface, a obtenu un penalty en passant intelligemment devant son défenseur. Messi l'a transformé (21e).

- Paulinho ovationné -

L'autre satisfaction parmi les renforts s'appelle Paulinho: arrivé pour 40 M EUR, critiqué pour son prix, son âge et sa provenance (Chine), l'international brésilien a marqué d'une puissante tête décroisée sur corner.

Le Camp Nou a aussitôt pu scander le nom du solide milieu (29 ans), auteur de courses spectaculaires d'une surface à l'autre. Paulinho a été impliqué sur le troisième but, lançant Messi dans la profondeur avant que Denis Suarez catapulte au fond le tir repoussé de l'Argentin (53e).

Et après un autre but marqué par le quintuple Ballon d'Or d'un tir placé au ras du poteau (59e), Paulinho a offert un beau une-deux à Messi pour lui permettre de signer son troisième but (62e). Le quatrième de l'Argentin est intervenu en fin de match (87e).

Bref, malgré quelques difficultés, c'est une victoire encourageante pour le Barça. Même sans Dembélé, le club catalan dispose d'un banc plus solide que prévu (Paulinho, Denis Suarez, Sergi Roberto...). Et le fonctionnement de l'équipe semble plus collectif qu'à l'époque du trident "MSN" (Messi-Suarez-Neymar).

Et, bien sûr, Messi reste Messi, avec 12 buts inscrits en huit matches officiels avec son club cette saison. De quoi consoler Barcelone d'avoir perdu Dembélé...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.