Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Sport / Ligue 1: Marseille en quête de relance face à Caen

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Ligue 1: Marseille en quête de relance face à Caen

Marseille (AFP) Vendredi 27 Février 2015

L'attaquant de l'OM Michy Batshuayi (g), célèbre un but contre Saint-Etienne, le 22 février 2015 au stade Geoffroy-Guichard (AFP/Archives-Philippe Merle)

Marseille, qui coince au classement général malgré du mieux dans le jeu, pourrait s'appuyer sur les bonnes prestations de ses doublures pour bousculer ses titulaires habituels et se relancer, dès vendredi (20h30) contre Caen en ouverture de la 27e journée.

Marcelo Bielsa va devoir faire sans le patron de sa défense, le Camerounais Nicolas Nkoulou, opéré du genou. Et ce au moins jusqu'en avril. Mais si le manque de profondeur de banc de l'OM a été criant pendant l'hiver, les dernières prestations de Michy Batshuayi, Romain Alessandrini ou André Ayew pourraient offrir à l'entraîneur argentin des alternatives convaincantes aux titulaires les plus inamovibles.

. Ayew, le juste milieu?

Il n'est pas à proprement parler une doublure. Son état d'esprit, ses qualités techniques font d'André Ayew, de retour de la CAN-2015, le titulaire indiscutable du côté gauche de l'attaque. Mais contre Reims (2-2) et Saint-Etienne (2-2), il a été replacé en cours de match comme milieu de terrain, à la place d'Alaixys Romao, en grande difficulté.

Dans les deux cas, ce changement tactique a métamorphosé l'OM... qui a inscrit ses quatre buts dans cette configuration. "Ca rend l'équipe plus offensive", explique Bielsa. Inconvénient: ce changement force Giannelli Imbula, le métronome de Marseille, a évoluer plus bas, dans un rôle défensif qu'il apprécie moins - et où il a tendance à moins peser sur le jeu.

. Embouteillage sur les ailes

L'entraîneur argentin a dû bricoler pendant une partie de l'hiver pour soigner les ailes de son équipe. Plus maintenant: outre André Ayew et Florian Thauvin, l'effectif marseillais s'est enrichi d'un autre Argentin, Lucas Ocampos, prêté par Monaco. En dedans pour sa première titularisation contre Saint-Etienne, il a davantage pesé lors de ses deux précédents matches, contre Rennes puis Reims, en tant qu'"impact player".

Longtemps blessé, Romain Alessandrini a de son côté été à l'origine des deux buts olympiens contre Saint-Etienne. "Il a été prépondérant", a noté Bielsa. "Il a participé de manière continuelle au jeu, c'est un joueur méritant pour tous les efforts qu'il consent." Encore décrit comme "un joueur explosif" par son entraîneur, Alessandrini a lui aussi le bon profil pour redonner de la fraîcheur à son équipe en cours de match. "Mais cela n'est pas quelque chose qui l'empêche d'être titulaire", nuance Bielsa.

. Une pointe pour deux

Mettre en concurrence un buteur qui doute n'est pas la chose à faire pour l'aider à retrouver son niveau. Mais André-Pierre Gignac, en grande souffrance depuis le début de l'année, l'a dit lui-même: la présence de Michy Batshuayi dans l'effectif le pousse à se surpasser pour garder sa place.

Et si le jeune Belge restait sur de mauvaises performances lors de ses titularisations contre Nice ou Montpellier, il a frappé un grand coup contre Saint-Etienne, inscrivant un doublé en quatre minutes. Pas suffisant sans doute pour pousser sur le banc de touche le leader d'attaque marseillais, toujours aussi précieux défensivement et irréprochable dans l'état d'esprit. Mais peut-être de quoi gagner plus de temps de jeu... Et aussi de donner à Gignac encore plus envie de redevenir "tueur" face au but. Marseille n'attend que ça.

Le programme:

Vendredi

(20h30) Marseille - Caen

Samedi

(16h00) Lille - Lyon

(20h00) Bordeaux - Reims

Lens - Rennes

Lorient - Bastia

Metz - Evian-Thonon

Toulouse - Saint-Etienne

Dimanche

(14h00) Nantes - Guingamp

(17h00) Montpellier - Nice

(21h00) Monaco - Paris SG

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.