Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Sport / Ligue des champions: pas de miracle pour le PSG à Barcelone, le Bayern impressionne

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

Ligue des champions: pas de miracle pour le PSG à Barcelone, le Bayern impressionne

Paris (AFP) Mardi 21 Avril 2015

Le milieu de terrain du FC Barcelone Andres Iniesta passe en revue les joueurs parisiens pour offrir la balle du premier but à Neymar, le 21 avril 2015 au Camp Nou (AFP-Quique Garcia)

Il n'y a pas eu de miracle pour le Paris SG, éliminé par un Barcelone qui s'est logiquement qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions (succès catalans 2 à 0 mardi; 3 à 1 à l'aller), tandis que le Bayern Munich, battu en quart aller 3 à 1, a pulvérisé 6 à 1 Porto au retour.

Le Barça et le Bayern, deux des grands favoris de la C1 (finale le 6 juin à Berlin) connaîtront leur adversaire en demi-finale (aller les 5 ou 6 mai, retour les 12 ou 13 mai) au tirage au sort vendredi au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse).

Les deux grands d'Europe ont envoyé un message: Le Bayern, même sans Ribéry et Robben, peut faire très mal; le Barça, sans forcer, est une classe au dessus.

Il n'y a pas eu de suspense au Camp Nou: Neymar, avec un doublé en première période, a tué le match. Sur le premier but du Brésilien, c'est le vétéran Iniesta qui illumine l'action en effaçant trois Parisiens. Du grand art.

Les Qataris ont dépensé presque un demi-milliard d'euros en transferts depuis leur arrivée au PSG au printemps 2011. Mais ils resteront encore une fois à la porte du cercle des grands clubs en Ligue des champions, pour la troisième fois consécutive éliminés au stade des quarts de finale. La faute à leur bête noire, le Barça, qui les avait déjà recalé à ce seuil de la prestigieuse compétition en 2013 (Chelsea s'en était chargé en 2014).

- Ibra, encore absent -

La joie des joueurs du Bayern qualifiés en demi-finales de la Ligue des champions, après leur victoire contre Porto, le 21 avril 2015 à Munich (AFP-John MacDougall)

Pour l'équipe de Laurent Blanc, il n'y a plus qu'un triplé à viser: la Coupe de la Ligue est déjà gagnée, il faut la compléter par le titre de champion de France (le PSG est pour l'instant 2e de L1, à égalité de points avec Lyon) et par la Coupe de France, avec une finale en vue contre Auxerre.

Mais la Ligue des champions faisait tant rêver les Qataris, qui avaient d'ailleurs fixé à Blanc de faire mieux que les quarts de finale de C1 cette saison. Sous quel angle le bilan du coach parisien sera-t-il ausculté en fin de saison par ses dirigeants ?

Au niveau individuel, les observateurs noteront qu'Ibrahimovic n'a, une nouvelle fois, pas brillé dans les grands rendez-vous.

Porto avait cru faire la belle opération en quart aller avec son succès 3 à 1 à domicile ? Les "Dragons" auraient dû consulter les statistiques. A la mi-temps, mardi en Bavière, le score était déjà de 5 à 0 pour les hommes de Pep Guardiola. La routine, en quelque sorte, puisque c'est la troisième fois que les Munichois marquent cinq buts en 45 minutes en C1 dans leur histoire.

Ils l'avaient déjà fait contre Lille (score final: 6-1) en 2012 et contre l'AS Rome (score final: 1-7) en 2014... Il faudra encore compter sur le club allemand aux cinq Ligue des champions pour la suite.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2015 AFP Agence France-Presse.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.