Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Sport / Rallye d'Allemagne: victoire de Tänak (Ford), Ogier reprend la tête du championnat

Rallye d'Allemagne: victoire de Tänak (Ford), Ogier reprend la tête du championnat

Sarrebruck (Allemagne) (AFP) Dimanche 20 Août 2017

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris Parler de cet article à un ami
Partager sur Facebook

L'Estonien Ott Tänak (d) et son copilote et compatriote Martin Jarveoja posent après leur victoire au rallye d'Allemagne, le 20 août 2017 à Neunkirchen (AFP-PATRIK STOLLARZ)

Sébastien Ogier a repris dimanche la tête du championnat du monde WRC à Thierry Neuville, en prenant la troisième place du rallye d'Allemagne remporté par l'Estonien Ott Tänak, son coéquipier chez M-Sport/Ford.

Ogier et Neuville (Hyundai i20) étaient à égalité de points (160) au départ de Sarrebruck jeudi, mais le pilote belge devançait le Français au nombre de victoires.

Le mano a mano annoncé, sur l'asphalte piégeux de la Sarre, a tourné court samedi matin, lorsque Neuville a brisé sa suspension sur une plaque de béton d'une piste du camp militaire de Baumholder, lors de la première spéciale du matin (ES9). Contraint de se retirer pour la journée, il laissait le champ libre à Ogier, qui occupait alors la troisième place du classement.

Le quadruple champion du monde a vite choisi sa tactique: "Après le retrait de Thierry, je n'ai pas osé pousser au maximum, j'aurais pu aller plus vite, mais c'est un bon résultat pour le championnat", a assuré le quadruple champion du monde français à l'arrivée.

Les 15 points de sa troisième place (derrière le Norvégien de Citroën Andreas Mikkelsen) plus deux points grattés grâce à sa quatrième place sur la Power Stage dimanche lui permettent en effet de compter 17 unités d'avance sur Neuville, alors qu'il ne reste plus que trois épreuves cette saison (Espagne, Grande-Bretagne, Australie).

- Tänak rêve du titre -

"C'est évidemment une déception énorme, sur un rallye où nous espérions nous battre pour la victoire", a réagi Neuville. "Le championnat n'est pas terminé. Je vais tout donner pour retourner la situation dans les trois dernières épreuves".

Mais l'homme fort du week-end, Ott Tänak, avoue désormais lorgner lui aussi sur le titre, avec son copilote Martin Järveoja, même si le duo pointe à 33 longueurs de l'équipage Ogier/Julien Ingrassia. "Avec mes 25 points pris ici, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas nous battre pour le championnat", assure Tänak. "Nous allons continuer à nous battre, il faut juste qu'on continue à gagner si on veut remporter le titre mondial".

Pour le Balte de 29 ans, vainqueur cette saison en Sardaigne de son premier rallye WRC, le week-end avait commencé par un chassé-croisé en tête avec Mikkelsen, sur les petites routes sinueuses du vignoble mosellan vendredi. Il avait pris le commandement en fin de journée, pour ne plus jamais le lâcher.

"Le début du rallye a été parfait, ensuite il fallait seulement contrôler notre avance", a commenté Tänak, qui s'est finalement imposé avec 16,4 secondes d'avance sur Mikkelsen et 30,4 sur Ogier.

Au championnat constructeurs, M-Sport fait une affaire en or avec son double podium sur le seul rallye que l'écurie n'avait encore jamais remporté.

Hyundai, son principal rival, est en effet passé presque totalement à côté de l'épreuve. Ni Dani Sordo (sortie de route et retrait vendredi) ni Neuville n'ont pu lutter pour la victoire finale, et Hayden Paddon a pris une modeste 8e place. Seule consolation, une victoire de Sordo dimanche dans la Power Stage.

M-Sport/Ford compte désormais 325 points contre 261 à Hyundai Motorsport.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.