Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Faits divers / "Le Licencié" raconte sa vie d'ex-patron de prison au service d'"El Chapo"

"Le Licencié" raconte sa vie d'ex-patron de prison au service d'"El Chapo"

New York (AFP) Mercredi 23 Janvier 2019

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Damaso Lopez Nunez, ancien lieutenant l'El Chapo, à Mexico le 2 mai 2017 (AFP/Archives-STR)

De sous-directeur d'une prison fédérale mexicaine à proche collaborateur du narcotrafiquant Joaquin Guzman alias "El Chapo": Damaso Lopez Nunez a raconté mardi au tribunal de Brooklyn comment il était passé au service du trafiquant, avant de le trahir.

Surnommé "Le Licencié" pour avoir été à l'université, il a fait la connaissance d'El Chapo après l'incarcération de celui-ci en 1999 dans la prison de haute sécurité de Puente Grande (ouest du Mexique) où il travaillait.

"Lic" a aidé l'ancien chef du puissant cartel de Sinaloa à obtenir des chaussures, des vêtements, un téléphone et même des visites secrètes de l'une de ses maîtresses.

En échange, El Chapo lui a versé 10.000 dollars, l'a aidé à payer le traitement médical de son fils après un accident ainsi qu'à acheter une maison, d'une valeur de quelque 80.000 dollars actuels.

Les deux hommes se sont rapprochés, jusqu'à ce que "Lic" renonce à son poste après le lancement par le gouvernement mexicain d'une enquête sur la corruption dans les prisons.

Après l'évasion spectaculaire d'El Chapo en 2001 --dans un panier à linge sale, grâce à un employé de la prison--, le narcotrafiquant a embauché son ancien geôlier.

Et ils sont restés proches, au point de devenir parrains de leurs enfants respectifs, jusqu'à l'arrestation de "Lic" en mai 2017 à Mexico. Extradé aux Etats-Unis, il est devenu un important témoin à charge contre son ex-patron.

Cocaïne acheminée par sous-marins depuis la Colombie, coordination d'envois de drogue vers les Etats-Unis et le Canada: "Lic", 52 ans, a raconté en détails ce qu'il a vu et fait pendant ses années au service d'El Chapo, accusé d'avoir supervisé l'importation de quelque 155 tonnes de cocaïne aux Etats-Unis entre 1989 et 2014.

S'il était surtout responsable de l'achat de propriétés pour le narcotrafiquant, "Lic" a raconté comment il avait aussi payé, via deux contacts, de nombreux pots-de-vin à des fonctionnaires mexicains (magistrats, policiers, militaires) pour qu'ils ne gênent pas le cartel.

Les paiements à l'un de ces contacts, prénommé Roberto, atteignaient "plus de 1,5 million de dollars par mois", a témoigné Damaso Lopez.

Plus d'une dizaine d'anciens collaborateurs d'El Chapo ont témoigné pour l'accusation depuis le début du procès le 5 novembre. Tous espèrent obtenir une peine réduite de leur collaboration avec la justice américaine.

L'accusation espère boucler sa présentation d'ici lundi. Viendra ensuite le tour de la défense, dont les témoins devraient être peu nombreux.

La défense maintient jusqu'ici le suspense sur la possibilité qu'El Chapo, 61 ans, qui risque la perpétuité, soit lui-même appelé à la barre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.