Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / France / Macron aux Sables-d'Olonne pour honorer les sauveteurs de la SNSM

Macron aux Sables-d'Olonne pour honorer les sauveteurs de la SNSM

Les Sables-d'Olonne (France) (AFP) Jeudi 13 Juin 2019

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Le président Emmanuel Macron aux Sables d'Olonne à l'occasion d'une cérémonie en mémoire des trois sauveteurs de la SNSM morts en portant secours à un chalutier, le 13 juin 2019 (POOL/AFP-STEPHANE MAHE)

Emmanuel Macron est arrivé jeudi aux Sables-d'Olonne (Vendée) où il doit présider une cérémonie en mémoire des trois sauveteurs de la SNSM morts vendredi dernier en portant secours à un chalutier en détresse, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

Plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux sauveteurs en veste orange, étaient rassemblées depuis le début de la matinée devant le prieuré Saint-Nicolas, qui surplombe la baie des Sables-d'Olonne, où s'est déroulé le drame.

M. Macron a débuté peu avant 11h00 une rencontre avec les familles des victimes et les rescapés à l'antenne locale de société nationale de sauvetage en mer (SNSM), sur le port de plaisance.

Au cours de la cérémonie qui doit débuter à 11h30, il doit décorer les quatre sauveteurs rescapés du naufrage de la Légion d'honneur. Le président avait également annoncé dès samedi qu'il décorerait à titre posthume les trois victimes: Dimitri Moulic, mécanicien bateau de 37 ans, Alain Guibert, marin pêcheur de 51 ans et Yann Chagnolleau, patron pêcheur retraité de 54 ans.

En fin de cérémonie, les vedettes de la SNSM et les bateaux rassemblés devant le front de mer feront sonner leurs cornes de brume en guise d'hommage.

Quelque 15.000 personnes s'étaient recueillies lundi le long des plages des Sables-d'Olonne pour honorer les trois bénévoles qui ont péri en mer en voulant secourir un marin pêcheur, alors que la tempête Miguel faisait rage.

Les trois sauveteurs avaient été "pris au piège" à l'intérieur de leur vedette, après l'implosion des carreaux de la cabine. Les quatre rescapés étaient parvenus à nager 200 mètres et à atteindre le rivage. Le marin pêcheur est toujours porté disparu.

Créée en 1967, la SNSM compte 8.000 bénévoles du sauvetage en mer. En 2017, ils ont secouru environ 9.000 personnes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.