Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / France / Viaduc effondré à Gênes : un quatrième Français parmi les morts selon le Quai d'Orsay

Viaduc effondré à Gênes : un quatrième Français parmi les morts selon le Quai d'Orsay

Paris (AFP) Mercredi 15 Août 2018

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Le viaduc autoroutier de Gênes en Italie s'est effondré le 14 août 2018 (AFP-Piero CRUCIATTI)

Quatre Français figurent parmi la quarantaine de personnes tuées lors de l'effondrement d'un pont autoroutier mardi à Gênes, dans le nord de l'Italie, selon un nouveau bilan transmis mercredi par le ministère des Affaires étrangères.

"Nous restons en contact avec les autorités italiennes afin de déterminer la présence éventuelle d'autres Français parmi les victimes", ajoute le communiqué.

Le dernier bilan de la catastrophe s'élève à 39 morts, 15 blessés et plusieurs disparus, selon les autorités italiennes.

Les quatre Français sont originaires d'Occitanie, a indiqué mercredi la présidente de la région Occitanie Carole Delga.

"Comme chacun.e, je suis abasourdie par la catastrophe de #Gênes et j’adresse mes condoléances à toutes les familles des victimes, tout particulièrement celles de nos jeunes compatriotes disparus. Ils vivaient dans notre région @occitanie", a-t-elle écrit sur Twitter.

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a également réagi : "Soutien à toutes les victimes de cette terrible catastrophe qui a emporté la vie de quatre jeunes personnes de notre région toulousaine. Pensée émue à leurs familles endeuillées. Respect et courage pour les forces de sécurité en intervention".

Une victime serait originaire du Tarn et deux autres de Toulouse.

La préfecture de région ne confirme ni n'infirme, et renvoie sur le Quai d'Orsay.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.