Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / High Tech / Facebook supprime le compte d'un blogueur ultranationaliste

Facebook supprime le compte d'un blogueur ultranationaliste

Paris (AFP) Samedi 20 Avril 2019

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Suppression du compte Facebook du blogueur ultranationnaliste breton Boris Le Lay, condamné à plusieurs reprises pour racisme (AFP/Archives-Lionel BONAVENTURE)

Le compte Facebook du blogueur ultranationnaliste breton Boris Le Lay, condamné à plusieurs reprises pour racisme, a été supprimé, a-t-on appris samedi auprès de Facebook.

"Les individus et organisations qui propagent la haine, attaquent ou appellent à l'exclusion des autres sur la base de ce qu'ils sont, n'ont pas leur place sur nos services", a indiqué un porte-parole du géant américain à l'AFP.

Boris Le Lay a été condamné à plusieurs reprises à des peines de prison ferme pour incitation à la haine raciale, apologie de crime contre l'humanité ou contestation de crime contre l'humanité.

Un mandat d'arrêt avait été lancé contre lui, mais il réside à l'étranger, vraisemblablement au Japon, un pays avec lequel la France n'a pas de convention d'extradition.

Régulièrement critiqué pour la gestion de ses contenus, Facebook a multiplié les mesures en vue de faire le ménage au sein de son réseau.

Le géant américain avait notamment annoncé jeudi avoir exclu de ses pages et de sa filiale Instagram plusieurs groupes britanniques d’extrême-droite.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.