Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Insolite / Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne cherche un stage

Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne cherche un stage

Abidjan (AFP) Mercredi 05 Décembre 2018

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, s'adresse à la presse le 20 juillet 2017 à Abidjan (AFP-Sia KAMBOU)

Le président de l'Assemblée nationale de la Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, a annoncé sur sa chaîne de télévision en ligne GKS TVM qu'il cherchait un stage après avoir obtenu un diplôme en finances.

"Je vais chercher un stage quelque part pour aller me frotter aux réalités de la finance", déclare M. Soro, dans une vidéo mise en ligne le 4 décembre après avoir obtenu, trois jours plus tôt, un diplôme de MBA finances de l'Ecole de commerce de Lyon (France).

"Après mon expérience professionnelle au gouvernement et à l'Assemblée nationale, je me suis dit qu'il fallait combler les lacunes que je pouvais avoir", explique celui qui a été deux fois ministre et deux fois Premier ministre de son pays, et qui préside l'Assemblée depuis 2012.

"Je suis très content d'avoir eu ce MBA, très soulagé, ce n'était pas évident", explique M. Soro, 46 ans, qui précise avoir dû beaucoup étudier la nuit.

Selon le commentaire de la vidéo, il a suivi les cours du MBA pendant deux ans par correspondance.

Le président de l'Assemblée nationale pourrait faire son stage pendant les trois mois de vacances parlementaires ivoiriennes, de janvier à mars, a-t-on précisé dans son entourage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.