Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Média / Pour Washington, le journaliste Austin Tice est toujours en vie

Pour Washington, le journaliste Austin Tice est toujours en vie

Washington (AFP) Mardi 14 Août 2018

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Marc et Debra Tice, parents du journaliste américain Austin Tice, à Beyrouth le 20 juillet 2017 (AFP/Archives-JOSEPH EID)

L'administration américaine pense que le photojournaliste Austin Tice, enlevé en Syrie il y a six ans jour pour jour, est toujours vivant, a indiqué une porte-parole du département d'Etat.

"Nous pensons qu'il est en vie", a déclaré Heather Nauert, lors d'un point de presse mardi. "Nous restons extrêmement inquiets au sujet de son bien-être et nous travaillons de manière active pour ramener Austin Tice à la maison".

"Je peux vous assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour essayer de le ramener à la maison", a-t-elle poursuivi.

Elle a néanmoins refusé de préciser comment les Etats-Unis sont parvenus à cette conclusion, ni sur l'endroit où l'Américain est détenu, ni par qui.

Peu d'informations ont été rendues publiques depuis son enlèvement le 14 août 2012 près de Damas. Il avait 31 ans.

Le journaliste indépendant, qui travaillait pour McClatchy News, le Washington Post, CBS, l'Agence France-Presse (AFP) et d'autres médias, est apparu dans une vidéo en septembre 2012, les yeux bandés. Mais l'identité de ses ravisseurs --militants radicaux, autorités syriennes ou autres-- reste inconnue à ce jour.

Les autorités fédérales américaines ont annoncé en avril offrir une récompense d'un million de dollars pour toute information permettant de retrouver la trace du photojournaliste.

Une exposition itinérante de photos prises par Austin Tice a ouvert mardi au Club national de la presse à Washington, pour attirer l'attention sur sa détention.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.