Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / People / De retour au théâtre, Isabelle Adjani en star brisée dans "Opening Night"

De retour au théâtre, Isabelle Adjani en star brisée dans "Opening Night"

Paris (AFP) Jeudi 16 Mai 2019

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Isabelle Adjani en mai 2018 à Cannes (AFP/Archives-LOIC VENANCE)

Quatre ans après "Kinship" où elle incarnait une femme amoureuse confrontée aux affres du temps, Isabelle Adjani est de retour sur scène en comédienne traumatisée par la mort tragique d'une admiratrice.

Dans "Opening Night" d'après le scénario et le film éponyme de John Cassavetes en 1977, Isabelle Adjani reprend le rôle créé par Gena Rowlands sous la direction du dramaturge et metteur en scène Cyril Teste.

Dans une sorte de mise en abyme, le spectateur est amené à jongler entre les dernières répétitions de la pièce et les états d'âme des comédiens, de la scène aux coulisses.

Isabelle Adjani, qui fêtera ses 64 ans en juin, se confronte avec fougue et justesse à un nouveau rôle de femme passionnée et névrosée dont elle est friande aussi bien au cinéma qu'au théâtre.

Star brisée, à la dérive, hantée par la mort d'une fan alors qu'elle doit affronter le rôle le plus difficile de sa carrière, son personnage ne parvient pas à se détacher de ce fait divers qui le plonge dans une remise en question existentielle et artistique.

Tout au long de "Opening Night", Cyril Teste a recours à la vidéo, avec la caméra d'un assistant qui suit les comédiens jusque dans les coulisses, invitant les spectateurs à assister et participer au making-of de l'ultime répétition de la pièce.

Cyril Teste reste fidèle au parti pris défini par John Cassavetes lui-même pour "Opening Night": "un spectacle en chantier, toujours au bord de la dissolution".

"J'interviens, je coupe (...) J'intervertis l'ordre et crée du désordre, et tente dans ce geste de traverser cette question non définissable de la création", souligne dans la note d'intention Cyril Teste dont le collectif théâtral, MxM, s'est spécialisé dans "la saisie du temps à vif".

Isabelle Adjani donne la réplique à Frédéric Pierrot, son partenaire dans la pièce, et à Morgan Lloyd Sicard dans le rôle du metteur en scène, à la fois tyrannique et amoureux.

Créée en Belgique, "Opening Night" sera jouée après Paris à Marseille et à Montpellier.

Rare au cinéma, Isabelle Adjani a fait en avril un retour fracassant dans "Le monde est à toi", où elle campe une mère roublarde et bling-bling face à son fils, un petit dealer qui veut tout arrêter.

"Je mets du cinéma dans ma vie, mais ma vie ce n'est pas le cinéma. Sinon je ferais des films les uns après les autres", a confié à l'AFP l'actrice l'an dernier à Angoulême.

Isabelle Adjani est connue aussi pour ce qu'elle appelle elle-même ses "apparitions-disparitions" : des périodes d'éclipse où elle éprouve le besoin de se retirer des "lumières" de la scène, pour mieux revenir en haut de l'affiche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.