Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Santé / Ouganda: un deuxième patient meurt d'Ebola

Ouganda: un deuxième patient meurt d'Ebola

Bwera (Ouganda) (AFP) Jeudi 13 Juin 2019

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Du personnel médical dans une unité de traitement du virus Ebola, le 3 novembre 2018 à Butembo, en RDC (AFP/Archives-John WESSELS)

Le virus Ebola a fait une deuxième victime dans l'ouest de l'Ouganda, a-t-on appris jeudi auprès d'une source sanitaire, qui précise qu'il s'agit de la grand-mère d'un enfant de 5 ans décédé dans la nuit de mardi à mercredi du même virus.

"Un deuxième patient atteint d'Ebola, qui se trouvait dans l'unité de mise en quarantaine, est décédé hier soir", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère ougandais de la Santé sous couvert d'anonymat.

La personne décédée, âgée de 50 ans, est la grand-mère du garçon de 5 ans qui était mort la veille, a-t-il précisé.

Les deux victimes avaient assisté avec d'autres membres de la famille aux obsèques en République démocratique du Congo (RDC) d'une personne décédée d'Ebola. Toute la famille était rentrée en Ouganda, où le ministère de la Santé les avait placés en quarantaine après avoir diagnostiqué une contamination de deux enfants de 5 et 3 ans et de leur grand-mère de 50 ans.

Après la RD Congo, Ebola s'étend en Ouganda (AFP-Alain BOMMENEL)

Huit autres personnes qui ont été en contact avec les victimes ont également été placées en observation à l'isolement.

De ces trois premiers cas de contamination enregistrés, deux sont donc décédés, selon les autorités ougandaises qui ont détermniné les condition d'enterrement des victimes à Bwera, dans le district de Kasese, frontalier de la RD Congo.

Toutes les personnes concernées, ainsi que le personnel de santé qui s'est occupé de leur cas, devaient recevoir vendredi un nouveau vaccin visant à les protéger du virus, a indiqué le ministère ougandais de la Santé.

Selon l'OMS, l'Ouganda a déjà vacciné près de 4.700 membres du personnel de santé avec ce vaccin expérimental.

L’Ouganda s'est placé en état d'alerte depuis le début de l'épidémie en août 2018 dans l'est de la RDC, où plus de 2.000 cas d'Ebola ont été enregistrés. Les deux tiers de ces malades sont morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.