Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Science / L'Inde enverra un homme ou une femme dans l'espace en 2022

L'Inde enverra un homme ou une femme dans l'espace en 2022

New Delhi (AFP) Mercredi 15 Août 2018

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Vue de la planète Mars envoyée par une sonde mise en orbite par l'organisation indienne pour la recherche spatiale (Isro), le 30 septembre 2014 (ISRO/AFP/Archives-ISRO)

L'Inde enverra une mission habitée dans l'espace en 2022, a annoncé mercredi le Premier ministre indien Narendra Modi dans un discours à la Nation.

"L'Inde enverra dans l'espace un homme ou une femme en 2022, et avant cela si possible", a déclaré M. Modi dans un discours fleuve au Fort Rouge de New Delhi, à l'occasion du Jour de l'indépendance.

Le Premier ministre conservateur a indiqué que son pays serait le quatrième -après la Russie, les Etats-Unis et la Chine- à réaliser cet exploit scientifique et technologique seul.

L'Inde a considérablement augmenté ces dix dernières années ses investissements dans son programme spatial, qui avait été lancé dans les années 1960.

L'Organisation indienne pour la recherche spatiale (Isro) a annoncé la semaine dernière qu'elle comptait envoyer en janvier 2019 une mission non habitée sur la Lune.

Le Premier ministre indien Narendra Modi, le 15 août 2018 à New Delhi (AFP-PRAKASH SINGH)

le programme spatial indien a attiré l'attention du monde entier en réussissant à placer en orbite autour de Mars en 2014 une sonde qui est toujours opérationnelle.

En février 2017, l'Isro était rentrée dans les annales du secteur en réussissant la mise en orbite de 104 satellites avec une seule fusée, un record.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.