Vous êtes ici : Accueil / Info en Continu / Science / Peau, poils, plumes: un autre regard sur les animaux du zoo de Paris

Peau, poils, plumes: un autre regard sur les animaux du zoo de Paris

Paris (AFP) Vendredi 19 Avril 2019

Diminuer le texte Taille par défaut Augmenter le texte
Imprimer Ajouter aux favoris
Partager sur Facebook

Peau d'une otarie au Parc zoologique de Paris photographiée le 12 avril 2019 (AFP-Philippe LOPEZ)

Une terre désertique vue d'avion? Une peinture abstraite? Non, la peau craquelée d'un rhinocéros, celle luisante d'une otarie, photographiées en avril au Parc zoologique de Paris à l'occasion des cinq ans de sa réouverture.

Sous le téléobjectif de Philippe Lopez, de l'AFP, les animaux du zoo dévoilent leur beauté en gros plan.

Zèbres au Parc zoologique de Paris, le 12 avril 2019 (AFP-Philippe LOPEZ)

Les cornes d'un grand koudou s'enroulent avec maestria sur sa tête. Celles d'une autre antilope, l'addax, sont rejetées élégamment vers l'arrière.

Les rayures noir et blanc du zèbre ont déjà inspiré plus d'un décorateur. Les taches rousses de la girafe feraient elles aussi un bon motif de décoration.

Et puis il y a toutes ces plumes, comme celles du flamant rose et du vautour...

Flamant rose photographié au Parc zoologique de Paris le 12 avril 2019 (AFP-Philippe LOPEZ)

Créé en 1934, le zoo de Vincennes, célèbre pour son grand rocher repérable de loin, a été totalement rénové et modernisé. Il a rouvert le 12 avril 2014 et a accueilli depuis plus de 4 millions de visiteurs.

Site du Muséum national d'histoire naturelle, le parc accueille plus de 1.200 animaux de 194 espèces différentes. Une équipe de 51 soigneurs s'occupe d'eux, avec des vétérinaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.
Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.